Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

L’Institut Italien de Technologie s’associe à Enel et Nissan pour développer la technologie vehicle-to-grid

L’Institut Italien de Technologie vient de nouer un partenariat avec Enel et Nissan pour tester sur l’un de ses sites deux chargeurs bidirectionnels capables de recharger les véhicules électriques comme de restituer au réseau l’énergie contenue dans leurs batteries. La technologie « vehicle-to-grid » (V2G) a également fait l’objet d’initiatives similaires au Danemark et au Royaume-Uni.
L’Institut Italien de Technologie s’associe à Enel et Nissan pour développer la technologie vehicle-to-grid


Avec l'autonomie croissante des véhicules électriques, les conducteurs peuvent s'attendre à pouvoir parcourir des distances toujours plus longues sans avoir à recharger. Pourtant, ce n'est pas sur la route que les voitures passent le plus clair de leur temps, mais au garage. Alors que faire de toute l'énergie stockée inutilement dans les batteries alors que les véhicules sont à l'arrêt ?

C'est là tout l'intérêt de la technologie vehicle-to-grid. Connectée à un réseau électrique local – domestique par exemple –, la batterie du véhicule stationné devient une source d'énergie et permet ainsi de maîtriser l'approvisionnement, y compris en cas de coupure générale. Au lieu de passer du réseau au véhicule en recharge classique, l'électricité passe dans ce cas du véhicule au réseau.


Un partenariat entre l'Institut Italien de Technologie, Nissan et Enel pour l'installation de chargeurs V2G à Gênes


Conscients des potentialités d'un tel système, les industriels s'y intéressent de plus. Dernièrement, c'est en Italie qu'il a fait l'objet d'un partenariat : avec le soutien de Nissan et Enel, principal producteur d'énergie du pays, l'Institut Italien de Technologie (ITT) vient en effet de lancer sur son site génois un projet pilote de déploiement d'infrastructures de recharge adaptées.

Les deux stations V2G (vehicle-to-grid) installées par l'entreprise transalpine sont équipées de chargeurs bidirectionnels, qui permettent à la fois d'"optimiser les performances énergétiques" locales et de "générer de la valeur pour les propriétaires de véhicules électriques". Nissan a pour sa part fourni deux Leaf entièrement électriques ainsi qu'une application de plateforme de gestion conçue pour l'occasion et baptisée Glide.


D'autres initiatives du genre au Danemark et au Royaume-Uni


Avant d'investir en Italie, Nissan et Enel avait déjà innové l'été dernier en co-développant dans un institut de recherche danois la première plateforme vehicle-to-grid à finalité commerciale au monde. Dix-sept autres unités de recharge utilisant la technologie ont depuis vu le jour dans le pays.

En novembre, c'est cette fois-ci au Royaume-Uni qu'un projet similaire avait été lancé, comprenant l'installation de neuf chargeurs dont huit au centre technique Nissan de Cranfield. Le constructeur avait alors estimé que la généralisation du système pourrait permettre d'économiser pour 2,4 milliards £ d'électricité dans le pays à l'horizon 2030.


Illustration : © Nissan

Permalien :