Avitaillement hydrogène

Une cinquantaine de stations d’avitaillement en hydrogène existent sur le territoire français. Celles-ci sont amenées à se développer dans les prochaines années, notamment pour accueillir des véhicules de mobilité lourde, comme les poids-lourds ou les bus à hydrogène.

Un véhicule à hydrogène est un véhicule électrique, mais qui reçoit principalement son énergie d’une pile à combustible, et non d’une batterie. Cette pile à combustible convertit l’hydrogène en électricité, qui alimente un ou plusieurs moteurs électriques. D’où la nécessité d’avoir des stations d’avitaillement en hydrogène.

Fonctionnement d’une station d’avitaillement en hydrogène

Une station d’avitaillement en hydrogène est composée de trois éléments principaux :

  • Une aire de stockage de l’hydrogène ;
  • Une zone de compression et de stockage tampon ;
  • Un espace de distribution.

L’aire de stockage de l’hydrogène sert, comme son nom l’indique, à stocker l’énergie. L’hydrogène est conservé à basse pression (environ 200 bars) dans des bouteilles. La plupart du temps, compte-tenu du développement de la filière en cluster, il est produit sur site. Sur certaines stations néanmoins, l’hydrogène peut être fabriqué sur place par électrolyse de l’eau. La zone de compression permet, ensuite, de comprimer l’hydrogène pour en augmenter la pression ; les véhicules à hydrogène disponibles sur le marché étant équipés de réservoir d’une contenance supérieure à 200 bars. L’hydrogène est donc monté en pression par un compresseur et stocké dans de nouvelles bouteilles baptisées « buffer ».

Enfin, l’espace de distribution est constitué d’un flexible, d’un pistolet et d’un écran de contrôle. Il s’agit là de « faire le plein » du véhicule. Le remplissage du réservoir est alors géré par l’automate de la station. Un plein d’hydrogène s’effectue en quelques minutes et nécessite donc de se déplacer en station pour se faire.

Les stations d’avitaillement en hydrogène en France

La France compte aujourd’hui une cinquantaine de stations d’avitaillement, majoritairement dans le Nord-Ouest et dans le Centre-Est.

Cliquez sur l’image pour voir la localisation des stations d’avitaillement en hydrogène qui existent ou sont en projet en France. Source : Vig’hy.