Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

EasyLi s’associe à Tiamat pour l’intégration de batteries sodium-ion

Intégrateur spécialisé dans les batteries, EasyLi vient d’officialiser son partenariat avec Tiamat, une start-up fondée fin 2017 à l’initiative du CNRS et du CEA pour concevoir et produire une nouvelle génération de batteries sodium-ion. Rencontre avec François Barsacq.
EasyLi s’associe à Tiamat pour l’intégration de batteries sodium-ion

« EasyLi a été partenaire pour l'intégration de la technologie sodium-ion dans une application, en l'occurrence une trottinette électrique » nous résume François Barsacq. Un démonstrateur qui a été officiellement présenté le 14 mai dernier lors de l'inauguration du Hub de l'Energie à Amiens en présence de Madame Frédérique Vidal, Ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.


Des tests indispensables


« L'objectif était […] de démontrer sur une application concrète et réelle les performances d'une technologie qui se limitait jusqu'ici à des tests en laboratoire. Il s'agissait aussi de se confronter aux problématiques d'intégration sur le plan électronique, notamment pour le BMS. Le sodium-ion ne se comporte pas de la même façon que le lithium-ion, il nous fallait une technologie adaptable » décrit le représentant d'EasyLi. « On a instrumenté cette trottinette comme un véhicule de grande série, on fait des tests de roulage, des tests de charge décharge… ». Objectif : identifier sur cette application des problématiques et contraintes qui pourraient également survenir sur de plus gros véhicules.

« C'est une première au monde qui nous a permis d'apporter à Tiamat cette vision d'intégration et d'application réelle. En 2018, l'objectif est d'aller plus loin » détaille François Barsacq qui évoque l'utilisation de versions améliorées des cellules, aujourd'hui produites de façon préindustrielle par Tiamat.


Sur le chemin de l'industrialisation


Loin de se résumer à de simples travaux de recherche, l'initiative du Tiamat cherche avant tout à créer des passerelles avec la filière industrielle. Les cellules développées reposent ainsi sur un format 18-650 (1,8 cm de diamètre pour 6,5 cm de hauteur), très communément utilisé dans le milieu de la batterie.

Une technologie qui pourrait percer grâce à ses nombreux avantages vis-à-vis des actuelles batteries lithium-ion. Outre sa capacité énergétique améliorée, la technologie sodium-ion repose sur des matières premières moins sensibles à la fluctuation des coûts, le sodium étant très abondant sur Terre. « En termes de durée de vie, les tests montrent un nombre de cycles avant une perte de capacité qui est beaucoup plus élevé que le lithium-ion » ajoute François Barsacq.

« Pour EasyLi, ce partenariat avec Tiamat ouvre aussi la possibilité d'accéder en primeur à ces nouvelles technologies » avoue François Barsacq. Quant à la commercialisation de ces nouvelles batteries sodium-ion, notre interlocuteur évoque une production « de masse » qui pourrait intervenir à l'horizon 2020. « L'objectif à terme serait de licencier la technologie à des industriels pour promouvoir une production européenne » complète-t-il.


Crédits : EasyLi

Permalien :