Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Renault se lance dans le stockage stationnaire à grande échelle avec des batteries de véhicules électriques

Reposant exclusivement sur des batteries de véhicules électriques, Renault va mettre en place un dispositif géant de stockage stationnaire de 60 MWh d’énergie, ce qui en fera le dispositif le plus grand jamais construit en Europe. Un projet qui devrait voir le jour au début de l’année prochaine.
Renault se lance dans le stockage stationnaire à grande échelle avec des batteries de véhicules électriques

De plus en plus proche du monde de l'énergie, Renault vient d'officialiser le lancement d'Advanced Battery Storage, une solution de stockage stationnaire basée sur les batteries issues de ses véhicules électriques. Attendues début 2019, les premières installations seront réparties sur trois sites : deux en France, au sein des usines du constructeur à Douai et Cléon, et un en Allemagne, localisé dans une ancienne usine de charbon située en Rhénanie-du-Nord-Westphalie.


Jusqu'à 2500 batteries


Reposant sur un ensemble de batteries compilées dans des containers, le dispositif imaginé par Renault montera progressivement en puissance pour atteindre jusqu'à 2 500 batteries de voitures électriques. Une fois cet objectif atteint, le dispositif dépassera les 60 MWh de capacité énergétique, soit l'équivalent de la consommation journalière de 5 000 foyers.

Piloté par le constructeur français, le projet associe différents partenaires dont la Banque des Territoires, le groupe japonais Mitsui, The Mobility House et Demeter via le Fonds de Modernisation Ecologique des Transports.


Participer à l'équilibrage du réseau électrique


Pour Renault, ces mégas sites de stockage doivent contribuer à une meilleure gestion des écarts entre production et consommation d'électricité. Il s'agit notamment de pouvoir stocker les énergies intermittentes, telles que celles issues du surplus d'énergies renouvelables, pour parvenir à maintenir un meilleur équilibre entre l'offre et la demande.

« Notre solution de stockage stationnaire sert à compenser ces écarts : elle délivre ses réserves à l'instant précis où un déséquilibre se crée sur le réseau pour en gommer les effets » explique Nicolas Schottey, Directeur de programme Nouveaux Business Energie.

En pratique, ce système de stockage s'appuie sur deux types de batteries : certaines neuves et d'autres en seconde vie provenant des véhicules électriques arrivés en fin de vie ou retournés en service après-vente. « Cet assemblage unique donnera au système Advanced Battery Storage la possibilité de libérer ou d'absorber, quasiment instantanément, une puissance de 70 MW. La forte puissance et la capacité importante de notre solution nous permettront de répondre efficacement à la majorité des sollicitations du réseau », continue Nicolas Schottey.


Crédits : Renault

Permalien :