Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Volkswagen veut développer une pile à combustible à bas coût

Associé aux chercheurs de l’université américaine de Stanford, Volkswagen souhaite travailler sur le développement d’une nouvelle génération de pile à combustible à moindre coût.
Volkswagen veut développer une pile à combustible à bas coût

Si elle est considérée comme une alternative intéressante au véhicule électrique à batteries, la pile à combustible reste une technologie encore chère à développer. En cause, la présence de matériaux rares dont le platine qui assure un rôle de catalyseur.

« Ce matériau est dispersé sous forme de particules sur de la poudre de carbone, mais le processus catalytique recherché ne se produit qu'à la surface des particules de platine. Ce sont donc de grandes quantités de ce métal très onéreux qui sont ainsi gaspillées » explique Volkswagen, qui annonce avoir développé un nouveau procédé avec les chercheurs de l'université de Stanford.

Répartis sur une surface en carbone, les atomes de platine sont disposés sur une couche extrêmement fine. De quoi réduire leur quantité de façon conséquente tout en multipliant par trois le rendement du catalyseur et en augmentant sa durée de vie.

« En minimisant la quantité de métal précieux utilisée, cette technologie ouvre d'énormes possibilités de réduction des coûts. Dans le même temps, elle améliore la durée de vie et les performances du catalyseur » précise le Professeur Prinz de l'université de Stanford. « Hormis la pile à combustible, le dépôt de couche atomique laisse entrevoir tout un éventail d'applications qui nécessitent des matériaux très performants, tels que les batteries lithium-ion de nouvelle génération ».

Une découverte qui devrait profiter aux générations futures de piles à combustible tout comme aux batteries, le platine étant également utilisé pour leur production.


Diminuer les coûts


Pour Volkswagen, ces recherches doivent conduire à réduire les coûts de production des piles à combustible et de fait, le prix des véhicules pour le client final.

Reste à savoir à quelles échéances ces nouveaux processus pourront voir le jour. Sur ce point, le travail des chercheurs consiste à présent à définir un véritable processus industriel pour une production à grande échelle.


Illustration : Volkswagen

Permalien :