Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

A Londres, Uber veut convertir 45 000 chauffeurs à l’électrique d’ici 2025

Souhaitant passer l’intégralité de sa flotte londonienne à l’électrique dans le cadre de son programme baptisé « Air Pur », Uber vise la conversion de 45 000 chauffeurs d’ici 2025. La démotorisation des clients est également engagée avec la mise en place d'une prime à la conversion, sous la forme d'un forfait mobilité dédié aux VTC.
A Londres, Uber veut convertir 45 000 chauffeurs à l’électrique d’ici 2025

La société de véhicules de tourisme avec chauffeur Uber engage une transition d'envergure dans la capitale anglaise avec la participation de ses clients. A compter de 2019, une commission supplémentaire de 15 pences sera appliquée pour chaque mile parcouru, soit l'équivalent de 17 centimes pour 1,6 kilomètre.

Cette contribution permettra aux chauffeurs de dégager des revenus supplémentaires afin de financer leur passage à l'électrique. Selon Uber, qui espère voir 21 000 de ses VTC passer à l'électrique d'ici 2021, un chauffeur travaillant 40 heures par semaine pourrait ainsi bénéficier de 4 500 livres supplémentaires sur trois ans, de quoi compenser la différence de coût l'acquisition entre un véhicule électrique et un thermique.

A l'horizon 2025, l'objectif est de convertir à l'électrique l'intégralité des 45 000 chauffeurs qui opèrent dans les rues de Londres.


Le défi de la recharge


Outre le financement de ses chauffeurs, Uber compte également travailler sur la question de la recharge, encore problématique pour de nombreux professionnels. Sur le domaine public, Uber indique être d'ores et déjà associé à ChargePoint pour le déploiement de bornes de recharge rapide au cœur de Londres.

Autre question importante : celle de la recharge à domicile. Sur ce point, Uber a noué des partenariats avec les principaux fournisseurs afin de pouvoir proposer des solutions à tarifs préférentiels pour ses chauffeurs.


Une prime à la conversion pour les Londoniens


Souhaitant également accompagner le grand public, Uber part également à la chasse aux vieux véhicules diesel.

En début d'année prochaine, la société lancera un programme de "prime à la conversion" censé éliminer des rues de la capitale britannique un millier de voitures polluantes. Dédié aux véhicules diesel antérieurs à la norme Euro 4, le programme bénéficiera aux 1 000 premiers demandeurs qui, en échange, recevront un crédit de 1 500 livres à dépenser pour des trajets en VTC.


Illustration : Uber

Permalien :