Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

En Allemagne, la Nissan Leaf approuvée pour le V2G

En Allemagne, la Nissan Leaf est la première voiture électrique officiellement homologuée pour alimenter le réseau d’électricité. Une avancée majeure pour la démocratisation de la technologie V2G et l’acceptation de la mobilité électrique.
En Allemagne, la Nissan Leaf approuvée pour le V2G

Si de nombreux projets sont en cours un peu partout en Europe, la technologie vehicle-to-grid était jusqu'ici essentiellement expérimentale. En Allemagne, The Mobility House, le fournisseur d'énergie ENERVIE, le gestionnaire de réseau de transport Amprion et Nissan viennent de réaliser une avancée majeure en obtenant une homologation officielle pour la Leaf de la part du GRT, un organisme regroupant les principaux gestionnaires de réseaux allemands.

Officiellement considérée comme une solution intégrée au réseau, la berline nippone pourra désormais recourir à sa technologie de charge bidirectionnelle pour venir soutenir le réseau en cas de besoin. Une solution qui constitue la base d'un projet pilote mené sur le site d'Enervie, à Hagen, et supervisé grâce aux technologies intelligentes mises au point par The Mobility House.

« Nous sommes très fiers que la Nissan Leaf soit la première voiture électrique à obtenir un agrément lui permettant de stabiliser le réseau électrique. Les batteries des Leaf pourraient contribuer de manière significative à la transition énergétique en Allemagne ainsi qu'au développement durable » explique Guillaume Pelletreau, Vice President et Managing Director, Nissan Center Europe.`


Une brique essentielle


Avec l'intermittence des énergies renouvelables et la montée en puissance annoncée du véhicule électrique, le V2G est aujourd'hui considéré comme l'une des technologies essentielles à la construction des réseaux de demain. Appliquée à grande échelle, elle permettra de transformer des milliers de voitures électriques en véritables unités de stockage qui viendront emmagasiner l'énergie excédentaire où la réinjecter de forte demande sur le réseau électrique.

Il y a quelques mois, un rapport britannique rappelait déjà le rôle essentiel du V2G au sein des futurs réseaux intelligents. Une technologie dont l'émergence reste à la fois conditionnée par l'aspect normatif mais aussi par la nécessaire acceptation des usagers.


Illustration : Nissan

Permalien :