Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Deutsche Telekom transforme ses boitiers téléphoniques en bornes de recharge

Outre-Rhin, l’opérateur de télécommunications Deutsche Telekom a débuté l’installation de bornes de recharge sur ses infrastructures de distribution internet et téléphoniques. L’occasion de réutiliser les câbles électriques existants et ainsi réduire les coûts de raccordement.
Deutsche Telekom transforme ses boitiers téléphoniques en bornes de recharge

En juillet dernier, le territoire allemand recensait environ 15 000 points de recharge accessibles au public. Afin d'accroître l'installation d'infrastructures et les initiatives permettant la transition énergétique, le gouvernement fédéral allemand a décidé d'allouer un budget de 50 millions d'euros au financement de projets liés à la mobilité électrique.


Deutsche Telekom, nouvel opérateur d'infrastructures de recharge


Deutsche Telekom avait déjà énoncé son projet de devenir un opérateur national d'infrastructures de recharge pour véhicules électriques. En début d'année, l'entreprise précisait qu' « environ 12 000 des 380 000 boîtes de distribution existantes [seraient] transformées en points de charge ».

Cette semaine, Deutsche Telekom vient de commencer à transformer trois de ses infrastructures de télécommunications à Darmstadt ainsi qu'une autre à Bonn. En rattachant de nouveaux câbles électriques capables de fournir 11 kW de puissance supplémentaire, il est désormais possible d'installer un point de recharge permettant aux véhicules électriques de récupérer jusqu'à 75 kilomètres d'autonomie en une heure. A Bonn, devant le siège social de l'entreprise, une borne de recharge rapide a aussi été intégrée à une boîte de distribution existante, permettant alors une charge d'environ 100 kilomètres en dix minutes.


Des nouvelles stations de recharge à l'avenir


Encore loin des 12 000 points de recharge annoncés, Deutsche Telekom ne compte pas s'arrêter là. Au cours des trois prochains mois, la société allemande prévoit la création de 100 stations sur leurs propres structures existantes. A cela s'ajoute le projet sur trois années d'installer 500 stations à haute puissance supplémentaires avec des points de recharge pouvant fournir jusqu'à 150 kW. Sans avoir à financer des travaux pour construire de nouvelles infrastructures, les villes pourront ainsi bénéficier d'un accroissement du nombre de bornes de recharge pouvant transmettre de l'énergie à deux véhicules simultanément.

Au-delà de l'économie réalisée sur les coûts de raccordement, l'électricité supplémentaire nécessaire à l'alimentation proviendra d'énergies renouvelables. Le maire de Darmstad, Jochen Partsch semble particulièrement sensible à cette maîtrise de l'énergie. Pour lui, « La combinaison de la numérisation et de l'électromobilité […] offre la possibilité d'organiser le trafic dans la ville de manière plus intelligente, plus efficace et plus respectueuse du climat ».


Illustration : Deutsche Telekom

Permalien :