Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

L’ACEA alerte sur le manque d’infrastructures de recharge pour les camions électriques

Pour l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA), un plan d’action européen est nécessaire pour coordonner la création d’un réseau de recharge dédié aux camions électriques.
L’ACEA alerte sur le manque d’infrastructures de recharge pour les camions électriques

Alors que les discussions autour des objectifs de réduction des émissions de CO2 pour les poids lourds se poursuivent au niveau européen, l'ACEA dresse un constat alarmant quant au manque d'infrastructures publiques qui leur sont dédiées.


Au moins 6 000 points de recharge à très haute de puissance nécessaires


Selon les estimations de l'ACEA, au moins 6 000 points de recharge à très haute puissance (> 500 kW DC) devront être déployés le long des autoroutes en Europe d'ici 2025-2030 pour répondre à la demande. Un réseau qu'il faudra par la suite compléter par quelque 20 000 autres points de recharge offrant des puissances allant de 150 à 500 kW.

« Le fait choquant est qu'il n'existe pas aujourd'hui de point de charge public pour les camions longue distance » constate Erik Jonnaert, Secrétaire Général de l'ACEA, qui souligne par ailleurs l'absence de normes pour les bornes dont la puissance est supérieure à 500 kW.



1 000 stations à hydrogène d'ici 2025-2030


L'électrique n'est pas la seule filière à souffrir de ce manque d'infrastructures. Pour l'hydrogène, l'association dresse le même constat.

« Les stations de remplissage d'hydrogène déployées pour les voitures ne conviennent pas aux camions » souligne l'ACEA. Selon l'association, quelque 1 000 stations d'avitaillement ouvertes aux poids-lourds à hydrogène seraient nécessaires d'ici à 2025-2030.


Un plan d'action nécessaire


Exhortant les décideurs à veiller à ce que les objectifs CO2 soient « réalisables dans la pratique », l'ACEA appelle au lancement d'un plan d'action visant à déployer une infrastructure spécifique aux camions dans l'UE.

« On ne peut pas s'attendre à ce que les clients investissent dans des camions à propulsion alternative s'ils n'ont pas la possibilité de les recharger ou de les ravitailler en carburant » avertit le Secrétaire Général de l'ACEA.


Illustrations : ACEA / Daimler

Permalien :