Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

L’Avere-France lance un appel à manifestion d’intérêt pour la réalisation d’un observatoire des usages des réseaux de recharge

Près de 29 600 points de recharge ouverts au public sont installés en France, déployés par une multitude d’acteurs publics et privés. Afin de mieux comprendre les différents comportements des utilisateurs, l’Avere-France met en place un observatoire des usages de la recharge. Il offrira à l’écosystème de la mobilité électrique et aux décideurs publics et privés un état des lieux fiable ainsi que des éléments de prospectives. Les candidats à sa réalisation doivent envoyer leur candidature avant le 16 juin.
L’Avere-France lance un appel à manifestion d’intérêt pour la réalisation d’un observatoire des usages des réseaux de recharge

Les aménageurs publics, qu'il s'agisse de communes, d'intercommunalités, de départements ou de syndicats d'énergie participent activement au développement de la mobilité électrique en France. Ils sont ainsi les plus grands installateurs de bornes de recharge et gèrent plus de 70 % du réseau français.

Dès 2013, de nombreuses collectivités ont participé au développement de l'électromobilité en déployant des bornes de recharge accélérée et rapide en voirie. Elles offrent ainsi une solution de recharge du quotidien lorsqu'il n'est pas possible de brancher son véhicule électrique à son domicile, en itinérance ou pour répondre à un besoin de recharge d'appoint.

Fin mars 2020, on dénombrait près de 29 600 points de recharge ouverts au public à travers la France. En un an, leur nombre a augmenté de 15 %. Avec 305 000 véhicules électrifiés en circulation (100 % électriques ou hybrides rechargeables), on compte actuellement un point de recharge pour onze véhicules, tandis que l'Union Européenne recommande un point de recharge pour dix véhicules.

Aujourd'hui, l'écosystème est face à un déficit d'information centralisé sur les usages des réseaux de recharge et les bonnes pratiques appliquées sur le terrain. L'Avere-France propose de palier à cette situation avec l'aide de ses partenaires.


Construire un observatoire des usages de la recharge pour avoir un état des lieux fiable des usages des réseaux de recharge et offrir des éléments de prospectives


Aucune source centralisée sur les usages de la recharge n'existe aujourd'hui en France, tant sur les pratiques des conducteurs de véhicules électriques que sur les stratégies de déploiement par les territoires ou les méthodes de tarification. L'observatoire a pour objectif d'apporter des informations fiables pour permettre d'identifier les points forts et points de vigilance du réseau français et de permettre à chacun d'identifier facilement les bonnes pratiques appliquées sur le terrain.

L'observatoire de l'Avere-France se concentrerait dans un premier temps sur les réseaux de recharge ouverts au public volontaires pour participer à l'initiative puis dans un second temps et dans la mesure du possible, sur les usages de la recharge par des flottes d'entreprises.

Le projet vise la mise en place et la rédaction trimestrielle d'un observatoire par l'analyse de données statistiques fournies par des aménageurs publics et des opérateurs privés volontaires. Des données statistiques supplémentaires concernant d'autres usages pourront être intégrées au cours du temps en vue de donner une vision globale de tous les usages. L'analyse portera également sur la définition de profils agrégés et/ou de typologies d'utilisateurs entièrement anonymisés ainsi que leurs pratiques de recharge.


Réception des offres avant le 16 juin 2020


Les candidats à cet appel à manifestation d'intérêt doivent envoyer à l'Avere-France leur proposition avant le 16 juin 2020, par courriel aux deux adresses suivantes, en indiquant dans l'objet du mail « Candidature AMI Observatoire des usages de la recharge » :

Ou par courrier :

  • Cécile Goubet - Déléguée générale
  • 22, avenue Jean Aicard 75 011 Paris

La présentation du prestataire sélectionné pour la réalisation de l'observatoire se fera au cours du mois de septembre 2020.


Télécharger l'appel à manifestation d'intérêt

Permalien :