Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Allemagne : un plan de relance favorable au véhicule électrique

Le plan de relance automobile annoncé par le gouvernement allemand met l’accent sur le développement de la mobilité électrique, notamment grâce au doublement du bonus écologique pour les véhicules à batterie.
Allemagne : un plan de relance favorable au véhicule électrique

Annoncé par la chancelière Angela Merkel, le plan de relance allemand prévoit de mobiliser 130 milliards d'euros pour redémarrer l'économie après la pandémie du coronavirus. Comme en France, l'augmentation des ventes de véhicules électrifiés rechargeables est au cœur des mesures annoncées pour redynamiser le secteur automobile.


Un bonus doublé à 6 000 euros


A l'instar de la France, qui a porté son bonus écologique à 7 000 euros pour les particuliers, l'Allemagne a également choisi de renforcer son dispositif. L'aide gouvernementale passe ainsi de 3 000 à 6 000 euros pour les véhicules électriques dont le prix de vente est inférieur à 40 000 euros. Abondée à hauteur de 3 000 euros par les industriels du secteur, elle permet aux acheteurs de véhicules électriques de bénéficier d'une aide totale pouvant atteindre 9 000 euros.

Pour les modèles vendus entre 40 000 et 65 000 euros, l'aide gouvernementale se limite à 5 000 euros mais est complétée par une prime additionnelle de 2 500 euros provenant des constructeurs.

Profitant également du nouveau dispositif, les voitures hybrides rechargeables peuvent prétendre à une aide maximale de 6 750 euros, dont 2 250 euros de prime constructeur.

Prévu jusqu'à fin 2021, cette nouvelle prime gouvernementale mobilisera 2,2 milliards d'euros d'argent public.


Une TVA provisoirement réduite


Autre mesure phare adopté par le gouvernement allemand : la réduction provisoire de la taxe sur la valeur ajoutée. S'adressant à tous les secteurs, celle-ci ne cible pas particulièrement les voitures électriques.

Le montant de la TVA allemande passera ainsi de 19 à 16 % entre le 1er juillet 2020 et le 31 décembre 2020.


Des aides pour les entreprises


Souhaitant encourager les professionnels à passer à l'électrique, le gouvernement allemand prévoit également de diminuer à 60 000 euros le seuil de fiscalité réduite au lieu de 40 000 euros pour le système actuel.

Pour stimuler l'achat au sein des flottes, deux programmes seront également lancés. Doté d'une enveloppe de 200 millions d'euros, le premier vise à soutenir l'acquisition de véhicules électriques par les associations à but non lucratif. Tourné vers les PME et les artisans, le second permettra d'accompagner l'achat de véhicules électriques de moins de 7,5 tonnes. A ce stade, le gouvernement allemand n'a pas encore donné de détails sur les aides qui seront allouées.

Le gouvernement allemand prévoit aussi de réformer son régime fiscal à compter de janvier 2021 afin de faire en sorte que les véhicules les plus émetteurs en CO2 paient des taxes plus élevées.


2,5 milliards pour les points de recharge et les batteries du futur


Au-delà des véhicules, le gouvernement met également en avant les investissements liés à l'écosystème dans son ensemble. Au total 2,5 milliards d'euros supplémentaires seront investis dans les points de charge et la production de cellules (dont R&D).

Sur les bornes de recharge, un « plan directeur » doit être mis en œuvre rapidement. Celui-ci prévoit d'intensifier le nombre de points de charge ouverts au public mais aussi de mettre en place un « système de paiement uniforme ».

En discussion depuis de nombreux mois, la stratégie nationale sur l'hydrogène devrait être également présentée à « court terme ». Elle devrait mobiliser quelque 7 milliards d'euros pour soutenir un déploiement industriel de la filière à grande échelle.


Le transport public également soutenu


Bénéficiant d'une enveloppe de 1,2 milliard d'euros, le transport public sera également soutenu jusqu'à fin 2021. Est ainsi prévu le financement des bus mais aussi celui des infrastructures de recharge.

Permalien :