Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Les forces de l’ordre vont recevoir 1 150 véhicules électriques

Lors de l’examen du projet de loi de finances rectificative, le Sénat a adopté l’amendement du Gouvernement consacrant 75 millions d’euros de crédits supplémentaires à la modernisation, dès cette année, du parc automobile des forces de l’ordre. Cet amendement va permettre d’accélérer le déploiement de véhicules électriques dans les flottes publiques. Déjà, 50 % des 2 300 véhicules nouvellement commandés par les forces de l’ordre seront électriques.
Les forces de l’ordre vont recevoir 1 150 véhicules électriques

En mai dernier, le Président de la République mobilisait les services de l'Etat et les établissements publics pour soutenir la filière automobile, en accélérant le renouvellement de leurs flottes de véhicules avec des électriques, hybrides, ou à hydrogène. Ainsi, un objectif de 50 % de véhicules électrifiés a été fixé, tout comme l'obligation de choisir des véhicules électriques lors de tout achat de véhicule du segment B2 en 2020. Une ambition qui rappelle celle fixée par la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015 qui exige que 50 % des véhicules nouvellement acquis ou renouvelés par les services de l'Etat soient à faibles émissions.

Sans attendre la circulaire relative à ces nouvelles obligations, les services de la gendarmerie et de la police nationale ont décidé d'accélérer l'électrification de leur parc automobile. En effet, ils prendront possession dans les prochains mois de 1 150 véhicules électriques en remplacement de modèles diesel.

Ces acquisitions sont le premier résultat d'amendement adopté par le Sénat ayant pour objectif de rajeunir le parc automobile de la gendarmerie et de la police nationale. « Cet effort budgétaire supplémentaire, obtenu par Gérald Darmanin dans le cadre du plan de relance, permettra l'acquisition dès 2020 d'environ 1 150 véhicules électriques et de 1 150 véhicules à motorisation essence pour remplacer le vieux parc diesel très polluant » explique le ministère de l'Intérieur.

Ce renouvellement correspond à une hausse de 50 % des plans d'équipement qui étaient prévus pour 2020. Surtout, l'achat de 1 150 véhicules électriques permettra une économie annuelle de 1,8 million de litres de carburant, de l'ordre de 2,6 millions d'euros.


Une mesure qui vient soutenir l'industrie française


Le ministère de l'Intérieur précise que les 1 150 véhicules électriques en question seront produits à Flins (78) et Maubeuge (59). Il devrait donc s'agir de Renault Zoé et Kangoo Z.E, tous deux fabriqués sur ces sites. Outre ces véhicules, les forces de l'ordre recevront plus de 1 500 vélos à assistance électrique, également de production française.

Aucune précision n'est donnée quant aux véhicules essence qui rejoindront aussi les flottes des forces de l'ordre. Rappelons qu'aujourd'hui, le ministère de l'Intérieur possède plus de 70 000 véhicules, dont les deux tiers sont des véhicules légers et plus de la moitié roule encore au diesel.

Permalien :