Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Power Day : Volkswagen annonce ses ambitions dans les batteries

A l’occasion de la première édition de son Power Day, le groupe Volkswagen a présenté une feuille de route technologique pour les batteries et la recharge. Objectif d’ici 2030 : ouvrir six usines dédiées à la production de cellules mais aussi multiplier les partenariats autour de la recharge rapide.
Power Day : Volkswagen annonce ses ambitions dans les batteries

Après avoir introduit sa nouvelle plateforme électrique MEB, le groupe Volkswagen passe à une nouvelle phase de son offensive électrique. Organisée le lundi 15 mars, la première édition du Power Day a permis au constructeur de préciser ses ambitions dans deux domaines clés de la voiture électrique : les batteries et la recharge.


Volkswagen : six Gigafactories en Europe



Sur le volet industriel, Volkswagen compte étendre ses capacités de production de cellules. D'ici la fin de la décennie, six gigafactories verront le jour à travers l'Europe. Dotées d'une capacité de production totale de 240 GWh par an, elles permettront au groupe d'aligner sa fabrication de cellules sur celle de ses véhicules électriques.

Basée à Skellefteå (Suède), la première usine sera réalisée en partenariat avec Northvolt. Dotée d'une capacité de production annuelle de 40 GWh, elle débutera sa production à compter de 2023. Située à Salzgitter (Allemagne) et exploitée par Volkswagen, la seconde sera opérationnelle à compter de 2025. Également dotée d'une capacité annuelle de 40 GWh, elle sera la première à produire la nouvelle cellule du groupe. Elle aura aussi à charge de développer de nouveaux processus industriels. Ces deux premières usines seront alimentées avec de l'électricité d'origine renouvelable.

« Des sites et partenaires potentiels sont en cours d'évaluation pour les autres usines » précise le communiqué du constructeur.

Retrouvez ici notre article sur la future usine dédiée à la production de batteries de SAFT (Total) et Stellantis.


Une cellule unique pour réduire les coûts




Reprenant la stratégie de plateforme mutualisée appliquée sur sa gamme de véhicules, Volkswagen compte développer une technologie unique pour ses futures cellules.

« Lancée en 2023, elle équipera 80% des véhicules électriques des différentes marques du Groupe en 2030. D'autres économies seront réalisées grâce à l'optimisation du type de cellules, au déploiement de méthodes de production innovantes et au recyclage systématique » explique Thomas Schmall, membre du Directoire du Groupe en charge de la Technologie.

Pour le groupe et ses différentes marques, le développement de cette cellule unique est également la clé pour réduire les coûts et démocratiser l'électrique pour tous. Le constructeur indique vouloir réduire progressivement le coût des batteries de près de 50 % sur le segment d'entrée de gamme et de près de 30 % sur le segment des grands volumes. Objectif : parvenir à faire baisser le coût du système batterie à moins de 100 €/kWh.

A ce stade, Volkswagen ne donne pas de détails techniques sur sa nouvelle cellule. Il précise toutefois qu'elle servira de transition vers la cellule dite « solide ». Présentée comme une étape technologie majeure, celle-ci verra le jour au milieu de la décennie.


Développer l'infrastructure de recharge



Au-delà du volet batteries, le Power Day était aussi l'occasion pour Volkswagen de réaliser de nouvelles annonces quant à l'expansion du réseau mondial de bornes de recharge rapide.

En plus de la joint-venture Ionity lancée avec d'autres constructeurs automobiles, Volkswagen entend conclure une série de partenariats stratégiques pour renforcer le réseau de bornes publiques. Annonçant vouloir créer environ 18 000 bornes de recharge rapide publiques en Europe d'ici 2025, le constructeur s'est associé à plusieurs acteurs du monde de l'énergie. Un programme dans lequel il compte investir environ 400 millions d'euros.

Avec BP, le constructeur va déployer 8 000 bornes à charge rapide. D'une capacité de 150 kW, celles-ci seront réparties dans 4000 stations-services des réseaux BP et Aral. La majorité seront situées en Allemagne et en Grande-Bretagne. D'autres partenariats ont été annoncés : avec Iberdrola pour couvrir les principaux axes espagnols ou Enel pour établir un réseau de charge rapide le long des autoroutes et aires urbaines italiennes.

A l'international, les projets sont tout aussi ambitieux. En Amérique du Nord, 3500 bornes rapides sont prévues d'ici la fin de l'année dans le cadre du projet Electrify America. En Chine, ce sont 17 000 bornes rapides qui vont être installées d'ici 2025 par CAMS, une joint-venture établie avec FAW, Star Charge et JAC.

Permalien :