Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

France 2030 : les grandes annonces concernant la mobilité électrique à retenir du plan d’Emmanuel Macron

Ce mardi 12 octobre, le président de la République, Emmanuel Macron, a présenté le plan France 2030, dont près de la moitié des financements doit servir à décarboner l’économie. Agriculture, industrie lourde, et bien-sûr transport… De nombreux domaines sont dans la ligne de mire. Focus sur les principales mesures en faveur de la mobilité électrique.
 France 2030 : les grandes annonces concernant la mobilité électrique à retenir du plan d’Emmanuel Macron

2 millions de véhicules électriques et hybrides rechargeables produits en France d'ici à 2030


Le leitmotiv est clair : pour produire davantage tout en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre, la France doit continuer de convertir son parc de véhicules. Pour ce faire, Emmanuel Macron entend que, d'ici à 2030, 2 millions de véhicules électriques et hybrides rechargeables soient fabriqués sur le sol français. Un chiffre « atteignable », selon le président de la République, si et seulement s'il y a une stratégie coopérative. « Si les grands constructeurs français ne jouent pas le jeu, nous ne réussirons pas cette partie » a-t-il précisé.

Cette production sera également assurée, en parallèle, par l'émergence de trois gigafactories françaises de fabrication de batteries.



La France leader dans la production de l'hydrogène vert

Déjà martelé par Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, l'objectif de la France de devenir le leader européen de la production d'hydrogène vert, avec deux gigafactories au moins en France d'ici à 2030, a été réaffirmé par le chef de l'Etat. Ce sont ainsi 500 millions d'euros qui seront mis sur la table. Un milliard d'euros sera par ailleurs consacré au secteur nucléaire, avec le développement de réacteurs de petite taille ; compte-tenu du fait que « les renouvelables ne seront jamais suffisants en Europe » pour produire suffisamment d'hydrogène vert, selon Emmanuel Macron.

Toujours en lien avec la mobilité : « nous allons aussi investir massivement pour permettre de déployer d'ici à 2030 le premier avion bas carbone qui doit être un projet français, mais dont l'objectif est de l'européaniser au maximum », a également annoncé le président de la République. Au total ce sont près de 4 milliards d'euros qui seront investis sur les « acteurs des transports du futur ».


Pour en savoir plus, cliquez ici

Permalien :