Coûts d’entretien : les véhicules électriques bien moins chers que le thermique

Publiée par le spécialiste de la gestion de flottes Fatec, une étude révèle que les véhicules électriques représentent un coût d’entretien quatre fois inférieur aux véhicules thermiques.
Coûts d’entretien : les véhicules électriques bien moins chers que le thermique

Ni bougies, ni pot d'échappement, ni embrayage… Si elle s'avère plus chère à l'achat, la voiture électrique se révèle beaucoup plus économique à l'usage qu'un véhicule diesel ou essence. Fatec, qui gère pour le compte de ses clients une flotte de véhicules électriques, a pu compiler et analyser l'ensemble des postes de coûts des différentes motorisations.

Selon les données analysées, les coûts de maintenance d'un véhicule électrique se révèlent quatre fois moins élevés que ceux d'un modèle thermique. Un écart que le gestionnaire a évalué sur une période de trois ans en comparant les dépenses d'entretien entre une Renault ZOE et une Clio ainsi que sur un Kangoo électrique et thermique.

« Leurs boîtes de vitesse automatiques comportent peu de pièces mécaniques complexes risquant de casser. L'embrayage, la ligne d'échappement, les filtres à particules, la courroie de distribution n'existent pas non plus dans un moteur électrique, tandis qu'ils coûtent très cher à l'entretien d'un moteur diesel ou essence », justifie Jean-Guilhem de Lanlay, commercial spécialiste de l'électromobilité chez Fatec. A cela s'ajoute la faible utilisation des freins. Moins sollicités grâce à la présence du frein régénératif, ces derniers durent plus longtemps sur un véhicule électrique.

Aux économies d'entretien s'ajoutent évidemment les économies liées à l'utilisation directe du véhiculeavec un large avantage à l'électrique. Ainsi, là où le diesel coûte 8,69 €/100 kilomètres, l'électrique s'affiche à seulement 2,90 €/100 kilomètres. Un gain évident pour les grands rouleurs.


Illustration : Renault

Permalien :