Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Aides régionales et locales pour l'acquisition d'un véhicule électrique

Une grande partie des régions françaises sont inscrites dans une démarche de soutien à la mobilité électrique. Ainsi plusieurs d’entre elles mettent en place des dispositifs d'aides à l'achat de véhicules électriques tant pour les particuliers que pour les professionnels, complémentaires au bonus écologique et à la prime à la conversion. Certaines collectivités étendent même cette subvention au financement des infrastructures de recharge.
Aides régionales et locales pour l'acquisition d'un véhicule électrique

Il existe plusieurs aides proposées par les régions et les départements à destination des acquéreurs d'un véhicule électrique. Toutes ces subventions sont cumulables avec le bonus écologique mis en place par l'Etat de 6 000 euros, pour tous les véhicules émettant moins de 20 g de CO2.


Ile-de-France


Pour qui ?

  • Les TPE/PME de moins de 50 salariés : la région veut accompagner les entreprises dont le chiffre d'affaires ou le total au bilan n'excède pas 10 millions d'euros, hors entreprises de transport de marchandises pour le compte d'autrui. Attention, elles ne sont pas cumulables avec d'autres aides locales.
    • 1 500 euros pour les deux-roues, trois-roues et quadricycles électriques dont l'énergie de batterie est inférieure ou égale à 10 kWh
    • 3 000 euros pour les deux-roues, trois-roues et quadricycles électriques dont l'énergie de batterie est supérieure à 10 kWh
    • 6 000 euros pour les véhicules légers électriques ou à hydrogène et les taxis électriques, à hydrogène ou hybrides rechargeables
    • 9 000 euros pour les poids lourds électriques ou à hydrogène PTAC supérieur à 3,5 tonnes

  • Plus d'informations sur le site de la région.


    Auvergne-Rhône-Alpes - Vallée de l'Arve


    Pour qui ?

  • Les entreprises (PME, TPE, revendeurs indépendants et professions libérales), les collectivités, les établissements publics et les associations situés sur le territoire du Plan de Protection de l'Atmosphère de la Vallée de l'Arve (Pays Rochois, Cluses, Arve et Montagnes, Vallée de Chamonix-Mont-Blanc, Fancigny-Glières, Pays Mont-Blanc).

  • Quelles aides pour l'achat d'un véhicule électrique ?

  • L'aide versée est fonction du poids total autorisé en charge :jusqu'à 5 000 euros pour un véhicule électrique et 12 000 euros pour un modèle à hydrogène.

  • Plus d'informations sur le site de la région.


    Normandie


    Pour qui ?

  • Les particuliers, les micro-entreprises et les associations peuvent bénéficier d'une aide de 2 000 euros pour l'acquisition d'un modèle 100 % électrique ou de 15 % du prix d'achat hors taxe d'un véhicule à hydrogène (dans la limite de 7 000 euros).

  • Quelles aides pour l'achat de bornes de recharge ?

  • Les particuliers, les associations et les micro-entreprises : 30 % du montant hors taxe de l'acquisition et de l'installation de l'infrastructure de recharge pour véhicules électriques, avec un plafond de 15 000 euros. Aide sur dossier pour une infrastructure de recharge pour véhicule hydrogène.

  • Plus d'informations sur le site de la région.


    Bourgogne-Franche-Comté


    Pour qui ?

  • Les collectivités locales et leurs groupements, les coopératives, les associations d'usagers ou d'habitants ou les entreprises qui veulent mettre en place un service d'autopartage peuvent bénéficier d'une aide de 50 % du coût d'achat HT (autres aides déduites) du véhicule dans la limite de 15 000 euros.


  • Plus d'informations sur le site de la région.


    Dans l'Yonne, les communes ayant délégué leur compétences au Syndicat d'Energie peuvent bénéficier d'une aide à l'acquisition de 2 700 euros pour l'achat de leur premier véhicule électrique.


    Polynésie Française


    Les véhicules électriques sont exonérés d'octroi de mer.


    Département des Bouches-du-Rhône


    Pour qui ?

  • Les particuliers résidant dans le département, sans conditions de revenu.

  • Quelles aides pour l'achat d'un véhicule électrique ?

  • La région attribue une subvention de 5 000 euros pour l'achat en pleine propriété (pas de location) d'un véhicule 100 % électrique neuf :
    • Le véhicule doit être conservé pendant trois ans (ou 65 000 kilomètres) avant d'être revendu
    • Dans la limite de 1 000 primes versées chaque année pendant cinq ans
    • La subvention est versée directement à l'acheteur dans le mois qui suit le dépôt de la demande.

  • Plus d'informations sur le site de la région.


    Guyane


    Les véhicules électriques sont exonérés d'octroi de mer.


    Les villes aussi !


    Certaines communes proposent par ailleurs des aides à l'achat de véhicules, scooters et vélos électriques pour leurs administrés :

    • Alès Agglomération : aide de 500 euros pour les 20 premiers résidents faisant une demande de subvention et ayant acheté leur véhicule dans une concession située dans l'agglomération.
    • Drancy : 1 500 € pour l'achat d'une voiture électrique neuve, 750 euros pour la location avec option d'achat (+ 750 € si achat du véhicule à la fin de la période de location).
    • Métropole de Lyon :
      • Poids-lourd PTAC > 3,5t : électrique : 10 000 euros ; hydrogène : 13 000 euros ;
      • Véhicule utilitaire léger : électrique : 5 000 euros ; hydrogène : 8 000 euros.
    • Métropole du Grand Paris :
      • aide à l'achat sur véhicule électrique, hydrogène et hybride essence rechargeable neuf ou d'occasion de moins de 5 ans à hauteur de 25 % (5 000 euros maximum) du prix d'achat du véhicule hors option et avant le bonus écologique, sous condition de mise à la casse d'un véhicule thermique (date de première immatriculation selon les revenus et le carburant) à condition que le coût total du véhicule acquis (options incluses et bonus déduit) ne dépasse pas 50 000 euros ;
      • deux-roues électrique : 25 % dans une limite de 1 100 euros sous condition de remisage d'un deux-roues thermique et de revenus.
    • Paris :
      • aide à l'achat de 1 000 à 9 000 euros pour l'acquisition ou la location d'un utilitaire léger ou d'un poids lourd électrique pour les auto-entrepreneurs, les TPE et les PME situés à Paris ou dans une ville de la petite couronne (92, 93, 94) ;
      • deux-roues pour les professionnels : une aide de 33 % du coût hors taxe, dans la limite de 400 euros, est versée aux professionnels pour l'acquisition ou la location d'un deux-roues électrique équivalent 50 cm3 ;
      • deux-roues électriques à batterie amovible pour les professionnels : une aide de 50 % du montant hors taxes des travaux et dans la limite de 2 000 euros est versée pour l'installation d'un dispositif de recharge des batteries amovibles ;
      • les copropriétés désireuses d'installer des points de recharge à destination des résidents et des visiteurs sont éligibles à une subvention d'un montant de 50 % du coût HT des travaux, dans la limite de 500 € par point de charge et de 4 points de charge par copropriété. Le pré-équipement électrique du parking bénéfice d'une aide de 50 % du montant hors taxe dans la limite de 4 000 euros ;
      • aides aux taxis parisiens : l'acquisition ou la location d'un véhicule électrique ou hydrogène, neuf ou d'occasion, est subventionné jusqu'à 6 000 euros. Pour un modèle hybride rechargeable neuf ou d'occasion, l'aide peut atteindre 4 000 euros. Le pré-équipement électrique du parking d'une copropriété où stationne régulièrement un taxi, en prévision de l'installation d'une borne de recharge, est pris en charge à hauteur de 50 % du montant HT à hauteur de 4 000 euros ;
      • prime à la conversion pour les deux-roues particuliers : 33 % du montant hors taxe dans la limite de 400 euros, à condition de mettre au rebut un deux-roues thermique. Seuls les modèles de catégories L1e et L2e, 45 km/h max avec un moteur de 2 à 4 kW sont éligibles ;
      • les auto-écoles parisiennes de moins de 50 salariés peuvent bénéficier d'une aide de 6 000 euros pour l'acquisition ou la location d'un véhicule électrique à doubles commandes.
    • Métropole Nice Côte d'Azur :
      • aide de 2 000 euros pour les particuliers (revenu fiscal de référence inférieur à 45 000 euros) acquérant sur le territoire de la métropole un véhicule neuf 100 % électrique (catégorie M1), hors leasing, location avec option d'achat et crédit-bail ;
      • vélos à assistance électrique et deux-roue électriques d'une puissance inférieure ou égale à 125cm3 : aide de 25 % du prix d'achat TTC dans la limite de 150 euros réservée aux particuliers.
    • Métropole de Grenoble :
      • Pour les entreprises de moins de 250 salariés : de 3 000 à 10 000 euros pour l'acquisition d'un utilitaire ou d'un poids-lourds électrique, 5 000 à 10 000 euros pour un modèle hydrogène.

    Plusieurs communes offrent également des subventions pour l'achat d'un vélo à assistance électrique ou d'un scooter rechargeable : Paris, Arras, Aix-les-Bains,...

    A noter que la liste n'est pas exhaustive. Aidez-nous à la compléter en nous écrivant un e-mail !


    Illustration : Nissan

    Pour nos adhérents

    Retrouvez dans votre espace adhérent le tableau récapitulatif des aides locales en fonction du territoire et du type de véhicule : http://www.avere-france.org

    Permalien :