Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Puissance de charge

Il existe plusieurs types de puissances de charge pour les véhicules électriques et hybrides. On en distingue principalement trois, qui correspondent chacun à une puissance, un temps de charge et un usage différents.
Puissance de charge

Type et durée de la recharge


Des paliers techniques de puissance de recharge existent, correspondant globalement aux puissances disponibles avec des installations dimensionnées pour 16, 32 et 63 ampères soit :

  • 16 A monophasé = 3,7 kVA voire 7kVA, considéré comme la « recharge normale standard » ;
  • 32 A triphasé = 22 kVA permettant une « recharge normale accélérée » pouvant aussi être converti en courant continu au prix d'un redresseur ;
  • 63 A triphasé = 43 kVA permettant une « recharge rapide » en courant alternatif ou continu.

L'augmentation de la puissance de recharge permet de décroitre sa durée en proportion. Ainsi, pour une batterie de capacité moyenne (par exemple 25 kWh /160 km d'autonomie), la recharge complète de la batterie complètement déchargée a une durée théorique pouvant aller d'environ 8 heures pour la recharge normale (3,7 kVA) à environ 30 minutes pour la recharge rapide (43 kVA).

Les premières offres de véhicules se sont calées sur ces paliers de puissance, toutefois, on voit apparaître des solutions à 7 kVA, capables d'utiliser de façon pertinente la puissance des bornes 22 kVA. Il convient de noter que la charge accélérée permet une utilisation plus importante de l'infrastructure (plus de véhicules chargés sur une même durée, améliorant l'équation économique de l'infrastructure).


Charge normale/accélérée


Il est recommandé que la recharge normale (3,7 kVA) et la recharge accélérée (22 kVA) soient assurées par un câble nomade (non attaché) afin notamment de rendre l'accès aux bornes indépendant de la nature du socle du connecteur coté véhicule, l'ensemble des constructeurs automobiles prévoyant dans ce cadre de commercialiser un (ou plusieurs) câble(s) avec le véhicule. Aussi, et à des fins d'universalité de la charge, il est recommandé d'intégrer aux bornes de recharge normale de 3,7 kVA ou de 3,7 à 22 kVA les deux socles de prise suivants :

  • Un socle de prise type E/F permettant de répondre à l'ensemble des besoins des véhicules d'ancienne génération, de quadricycles, de certains véhicules hybrides rechargeables ou autres moyens de transport (scooter etc.). Le choix d'une version adaptée à l'usage recharge automobile est impératif (logo « véhicule électrique » présent) ;
  • Un socle de prise 62196-2 Type 2 ou Type 2S, reconnus comme le format de référence par la directive européenne en voie d'adoption pour la charge en « mode 3 ».


Or, la réglementation française impose pour des raisons de sécurité la présence d'obturateurs («shutters» en anglais) pour un usage en domaine domestique, apportant une protection supplémentaire à des manipulations malencontreuses par des personnes non averties. Le socle Type 3 a été développé par les industries françaises et italiennes pour répondre à ce cahier des charges. Pour résoudre cet obstacle à l'interopérabilité européenne, il a été développé un socle Type 2S, répondant à la totalité des contraintes.

Ce socle est déjà disponible en 2014 et sera généralisé dans les « wall-box » domestiques en janvier 2015. Pour les socles situés en infrastructure publique (ou assimilable), le socle Type 2 convient également à la lettre et à l'esprit des directives européennes et de la législation française.


Charge rapide


Enfin, concernant la recharge rapide (43 kVA), il est recommandé d'avoir plusieurs câbles attachés à la borne pour proposer une solution compatible avec les divers choix techniques développés par les constructeurs :

  • un câble pour courant alternatif avec un connecteur Type 2 ;
  • un câble pour courant continu selon le protocole CHAdeMO ;
  • un câble courant continu selon le protocole « Combo2 » ou, a minima, une prédisposition pour installation ultérieure de ce câble à coût réduit ;
  • un emplacement de stationnement spécifique interdit pour une durée supérieure à 30 mn. Il peut être public ou privé et en libre-service comme une pompe à essence.


Source : ADEME

Permalien :