Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

CES 2017 de Las Vegas : la mobilité autonome et électrique mise à l’honneur

Ce salon qui a lieu chaque année à Las Vegas est l’occasion pour les entreprises du monde entier d’afficher publiquement leurs dernières innovations technologiques. Pour cette nouvelle édition, de nombreux constructeurs automobiles ont présenté leur vision du futur avec des concept-cars électriques et autonomes.
CES 2017 de Las Vegas : la mobilité autonome et électrique mise à l’honneur

Certains constructeurs automobiles ont profité du CES qui se tient du 5 au 8 janvier 2017 pour présenter leurs dernières innovations technologiques qui devraient se retrouver dans leurs futurs modèles. Étaient majoritairement présents des concepts car autonomes sur motorisation électrique.


Fiat Chrysler : "Portal", un monospace électrique et autonome

Le constructeur américain a présenté pour la première fois un véhicule pensé pour la motorisation électrique, après un premier essai avec la Fiat 500 électrique. Il s'agit cette fois d'un monospace d'une autonomie annoncée de 400 km (300 km en conditions réelles). Le véhicule sera doté d'une technologie de recharge rapide pour pouvoir recharger 240 km en 20 minutes. Un mode pilotage automatique sur autoroute sera proposé avec un volant rétractable. Ce véhicule pourra accueillir jusqu'à 6 passagers. Aucune date de commercialisation n'est à ce jour annoncée.




Le premier véhicule électrique de Faraday Future dévoilé

La start-up américaine financée par des investisseurs chinois a dévoilé son premier véhicule, le "FF91" qui vise grand avec une autonomie annoncée de 600 km à partir d'une batterie de 130 kWh. L'entreprise a pour ambition de proposer à la grande distribution le véhicule électrique "le plus rapide au monde" avec une capacité d'accélération de 0 à 100 km/h en 2,39 secondes.

Il dispose de plus d'un mode semi autonome avec notamment 13 radars et 10 caméras, qui n'a malheureusement pas totalement convaincu lors de la démonstration du véhicule au CES qui a eu du mal à se garer. Tout comme Tesla qu'il cherche à concurrencer, il se positionne sur le segment du très haut de gamme. La première livraison est prévue pour 2018 et les réservations sont déjà ouvertes moyennant 5 000 dollars – remboursables.




L'étude i Future Inside de BMW : préfiguration de la technologie et de l'esthétique de la gamme électrique

Le futur de la gamme i dédiée aux véhicules à motorisation électrique du constructeur allemand devrait s'inspirer de ce concept car. Celui-ci montre les avancées du travail de BMW pour améliorer le design et la technologie embarquée de ses futurs véhicules, comme, un système de commande par hologrammes HoloActive Touch ou encore un système de reconnaissance vocale afin de faire notamment des achats sur le site Amazon tout en conduisant (!). Toutefois aucun nouveau modèle pour la gamme i n'est pour l'instant annoncé.



Hyundai : expérimentation de voiture autonome et présentation d'un deux-roues électrique

La IONIQ en version autonome a été expérimentée en ville dans les alentours du CES. Était de plus proposée aux visiteurs du salon, une simulation en réalité virtuelle afin de leur faire découvrir la conduite autonome et d'en démontrer la fiabilité. L'objectif du constructeur coréen est de développer un véhicule avec un ordinateur embarqué le plus réduit possible afin de proposer une plateforme accessible au consommateur moyen.



Par ailleurs le CES était également pour Hyundai l'occasion de présenter au grand public une trottinette électrique pour la ville : le IONIQ Scooter. Ce modèle à deux-roues pliable offre une vitesse de pointe de 20 km/h et se veut complémentaire à la voiture pour une utilisation multimodale.


Toyota : le Concept-i pour révolutionner l'expérience passager

Le Concept-i de Toyota est un véhicule autonome dont l'ambition est de créer une expérience immersive pour l'utilisateur du véhicule : il s'agit de mettre l'intelligence artificielle au service de l'anticipation des besoins des passagers. Les lumières de l'habitacle ainsi qu'à l'avant et à l'arrière du véhicule changent en fonction du mode de conduite enclenché : autonome ou manuel.



Honda : présentation de la NeuV, une voiture électrique sensible à votre humeur

Cette petite voiture autonome de deux places est équipée d'un programme d'intelligence artificielle baptisé HANA (pour "Honda Automated Network Assistant"). Ce véhicule est de plus qualifié d' "emotion engine" puisqu'il détecte les humeurs du conducteur et s'y adapte – en proposant certaines musiques plutôt que d'autres par exemple.

Dotée d'un moteur électrique de 55 kW et d'une batterie de 20 kWh, la voiture offre une autonomie comprise entre 160 et 320 km. Le système de recharge se veut également innovant : il s'agit de la recharge à induction bi directionnelle afin d'intégrer le véhicule directement aux smart grids en V2G. Le constructeur a la volonté que la NeuV devienne une voiture partagée entre plusieurs utilisateurs sur de petits trajets.



Nissan précise sa vision de l' "Intelligent Mobility"

La prochaine LEAF – la voiture électrique que Nissan a vendu à plus de 250 000 unités à travers le monde – sera autonome sur les autoroutes, car dotée d'une assistance à la conduite de niveau 3 ou 4. Il s'agit du système "ProPilot", une technologie développée par le constructeur japonais qui permet de maintenir le véhicule dans sa voie sur l'autoroute à une vitesse constante sans l'intervention du conducteur.

Si aucune date de commercialisation n'a pour l'instant été dévoilée, Carlos Goshn, le président du conseil et chef de la direction de Nissan, a évoqué les prochaines étapes de développement : la conduite autonome sur plusieurs voies à en 2018, la conduite en ville pour 2020 et enfin des véhicules totalement autonomes à l'horizon 2022-2023. Le prochain modèle qui sera dévoilé « dans un futur proche » disposera d'une plus grande autonomie grâce à une nouvelle batterie de 60 kWh permettant à la LEAF d'atteindre les 320 km. Le système de recharge pourra supporter jusqu'à 150 kW en charge rapide.



Renault : une voiture électrique personnalisable grâce à une plateforme en libre accès

Le constructeur français est sorti du lot en présentant la première plateforme de construction automobile en open source. Renault permet en effet à des start-ups, laboratoires indépendants, chercheurs et clients privés de travailler à partir du châssis de la Twizy – léger et compact – à la construction de leur propre véhicule électrique. D'autre part dans le cadre de son partenariat avec Pilot, Renault a présenté un câble lumineux affichant l'état d'avancée de la recharge en cours.



Illustrations : © Tous droits réservés

Permalien :