Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Plus de 20 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables immatriculés sur le 1er semestre 2017 !

Le marché du véhicule électrique termine le 1er semestre 2017 en hausse avec un total de 16 159 immatriculations (+7,24%) porté par le succès de la dernière version de la Renault ZOE. Le segment de l’hybride rechargeable poursuit sa croissance et enregistre pour le deuxième mois consécutif un record mensuel de ventes.
Plus de 20 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables immatriculés sur le 1er semestre 2017 !

La Smart électrique fait son retour


Après quelques mois en demi-teinte, le segment du véhicule électrique particulier retrouve un rythme soutenu de croissance (+16,5%) et enregistre 2 773 immatriculations contre 2 378 en juin 2016. Ses retards de livraison étant cette fois entièrement résolus, la nouvelle Renault ZOE ZE 40 est le principal moteur de cette hausse avec 68% de parts de marché et 1 882 véhicules livrés (+44%).

Dans l'attente de la sortie de sa prochaine version, la Nissan LEAF perd du terrain en totalisant 193 immatriculations (-51%) mais maintient sa deuxième position. Elle est talonnée de près par la BMW i3 qui cumule 183 immatriculations (+85%), dont 122 équipées d'un prolongateur d'autonomie.

Pour son retour, la Smart Fortwo occupe directement la troisième place (127). Ce modèle résolument urbain sera intéressant à suivre puisque Smart a pris le parti, pour un tarif équivalent à celui de l'ancienne génération, d'améliorer le temps de charge et le confort de conduite plutôt que les capacités de la batterie. Arrivent juste après le Kia Soul EV et la Tesla Model S avec respectivement 113 (+17%) et 109 immatriculations (-20%).

Ce classement reste inchangé – Smart exceptée – au niveau du 1er semestre 2017 : la ZOE caracole en tête avec 9 242 immatriculations (+41%) et une part de marché de 4% sur les ventes Renault. Elle est la seule avec la Nissan LEAF (1 391 / -45%) à franchir le cap du millier de véhicules livrés.

Au total au 1er semestre 2017, 13 555 véhicules électriques particuliers ont été immatriculés contre 12 338 sur la même période en 2016 (soit +9,8%) auxquels viennent s'ajouter 518 dotés d'un prolongateur d'autonomie. Ils représentent 1,2% des ventes semestrielles de voitures neuves en France (+0,1%).



Les ventes d'utilitaires électriques en berne


En juin 2017, le segment du véhicule utilitaire électrique recule de 7,8% et atteint les 533 immatriculations contre 578 en juin 2016. Le Renault Kangoo ZE conserve sa première place (115) mais baisse de -41% en attendant l'arrivée de la prochaine génération. Il devance tout juste la Renault ZOE (101 /+288%), bien installée devant le Nissan e-NV200 (76 /+15%), le Peugeot Partner (58/+26%) ex-aequo avec le Citroën Berlingo (58 / +70%).

Au total au 1er semestre 2017, 2 606 véhicules utilitaires électriques ont été enregistrés contre 2 731 sur la même période en 2016 (soit - 4,5%). Au top 3 des meilleures ventes : le Renault Kangoo (869), le Peugeot Partner (360) et la Renault ZOE (311).



L'hybride rechargeable décolle !


Le segment du véhicule hybride rechargeable clôt le 1er semestre sur un nouveau record mensuel de ventes : 1 215 immatriculations, soit une progression de +139% par rapport à juin 2016 (507). Cette performance inédite tient à la diversification de l'offre des constructeurs qui convainc petit à petit les automobilistes à s'équiper, en dépit d'aides réduites.

Après les récentes sorties des versions hybrides rechargeables des Mini Countryman et Toyota Prius qui performent bien avec respectivement 108 et 93 immatriculations, ce sont deux nouveaux modèles qui font leur entrée : la Hyundai Ioniq plug-in (80) et la Porsche Panamera 4 e-hybrid (73). Ils sont devancés par le Mercedes GLC (258) et la Volkswagen Golf GTE (84 / +12%) qui retrouve des couleurs depuis la sortie de sa dernière version, revue esthétiquement.

Sur le 1er semestre 2017, le segment du véhicule hybride rechargeable est en nette progression de +32% et compte 4 387 unités immatriculées contre 3 327 en 2016. Les marques allemandes dominent les ventes avec un total de 1 314 immatriculations pour Mercedes (+553%) dont le modèle GLC est devenu le leader incontesté du segment, 898 pour BMW (+5%) et 559 pour Volkswagen (-31%).

"Le marché du véhicule électrique amorce une phase de transition où les modèles de la précédente génération sont aujourd'hui en retrait par rapport à ceux qui ont une autonomie proche des 300 km. La progression de la Renault ZOE est là pour le prouver. Le développement du marché passe aussi par la diversification de l'offre des constructeurs sur tous les segments électriques et hybrides rechargeables. Mais ce renouvellement n'a été possible seulement parce que certains Etats ont joué à la fois sur des politiques publiques d'incitation et de contrainte. L'objectif ambitieux d'abandon de la vente de véhicules thermiques à 2040 que vient de fixer le Ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, est un gage supplémentaire de la voie à suivre pour les industriels", commente Joseph Beretta, Président de l'Avere-France.




Illustration : © Renault
Graphiques : © Avere-France / AAA data

Plus d'informations dans votre espace adhérent


Retrouvez tous les résultats modèle par modèle et par région sur le fond documentaire de votre espace adhérent dans le fichier "Baromètre des immatriculations de véhicules électriques et hybrides rechargeables"

Permalien :