Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

L’Allemagne prévoit de se doter de 1 000 bornes de recharge rapide pour véhicules électriques d’ici 2020

Dans le cadre d’un partenariat entre l’énergéticien EnBW et la compagnie d’autoroutes Tank & Rast, 1 000 bornes de recharge rapide pour véhicules électriques devraient mailler l’Allemagne en 2020. Essentiellement placées le long des autoroutes du pays, elles pourraient inciter les conducteurs à adopter l’électrique, objectif également poursuivi par le gouvernement.
L’Allemagne prévoit de se doter de 1 000 bornes de recharge rapide pour véhicules électriques d’ici 2020


L'équipement de l'Allemagne en infrastructures de recharge rapide pour véhicules électriques prend de la vitesse. Conduit dans le cadre d'un partenariat entre l'énergéticien national EnBW et la compagnie d'autoroutes Tank & Rast, ce chantier national devrait être très actif dans les prochaines années.

Après 34 premières installations en 2016, le consortium entend faire mieux d'ici la fin de l'année en atteignant les 119 bornes, et ne compte pas s'arrêter là. D'ici 2020, ce ne sont pas moins de 1 000 unités qui devraient mailler le territoire, disposées principalement le long des autoroutes du pays.

Si les nouvelles stations assureront la puissance d'approvisionnement conventionnelle de 50 kW, elles pourraient également offrir à terme le triple du standard actuel, anticipant alors la nouvelle génération de véhicules propres. C'est d'ailleurs cette stratégie qui a été choisie dans la nouvelle solution de charge développée par le constructeur Porsche et présentée il y a quelques jours à Berlin.


Une montée en puissance du véhicule électrique encore timide mais de plus en plus encouragée


Si cet ambitieux projet - cinq fois plus important que son homologue français Corri-Door – se concrétisait, il permettrait au réseau de recharge d'outre-Rhin de croître à hauteur de 25%, chiffre qui atteste de son ampleur encore limitée.

Cette prudence dans l'équipement du pays s'explique par un engouement encore timide pour le véhicule électrique : seulement 50 000 modèles sont enregistrés dans le pays, et malgré le maintien de l'objectif gouvernemental, ils ne seront jamais un million en 2020.

Pas question cependant pour l'État de baisser les bras : après de longues négociations - liées aux réticences d'une filière automobile encore très largement acquise à la technologie thermique - , il avait entériné l'instauration d'un dispositif national d'aides à l'achat l'année dernière. Ce dernier prévoit jusqu'à 3 000 € de subvention pour l'achat d'un véhicule hybride rechargeable et jusqu'à 4 000 € en cas d'acquisition d'un véhicule 100% électrique.


Illustration : © Droits réservés

Permalien :