Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Voiture électrique : Renault s'allie à Dongfeng pour conquérir la Chine

En association avec son partenaire local Dongfeng, l'Alliance Renault-Nissan vient d'annoncer la création d'une nouvelle coentreprise dédiée à la production de véhicules électriques. Le premier modèle issu de cette collaboration est prévu pour 2019.
Voiture électrique : Renault s'allie à Dongfeng pour conquérir la Chine

Alors que la Chine est désormais devenue le premier marché mondial pour l'électrique en terme de volume, l'Alliance Renault-Nissan continue d'avancer ses pions. Après avoir annoncé il y a quelques mois son ambition de lancer une voiture électrique "low cost" dédiée au marché chinois, le groupe franco-nippon vient d'officialiser la création d'une nouvelle joint-venture avec Dongfeng, partenaire local historique du groupe et également premier actionnaire du groupe français PSA.

Baptisée eGT, cette nouvelle co-entreprise est détenue à parts égales par les deux groupes et vise un objectif clair : celui de produire un petit SUV électrique à vocation urbaine dès 2019. Un modèle qui sera assemblé directement par Dongfeng dans son usine de Shiyan, dans la province de Hubei, qui servira également de quartier général à la nouvelle entité. A terme, le site sera en mesure de produire jusqu'à 120 000 véhicules chaque année.

"La création de cette nouvelle co-entreprise avec Dongfeng concrétise notre volonté commune de développer des véhicules électriques compétitifs pour le marché chinois," a commenté Carlos Ghosn, président-directeur général de l'Alliance Renault-Nissan. "Nous sommes confiants dans notre capacité à répondre aux attentes des clients chinois et à renforcer notre leadership mondial dans le véhicule électrique."

Modèle low-cost
Si on ne sait pas encore grand chose de cette future voiture électrique, il devrait s'agir du modèle "à bas coût" évoqué à de nombreuses reprises par Carlos Ghosn. Il y a quelques mois, le P.D.G. de l'Alliance Renault-Nissan annonçait vouloir lancer une voiture électrique à un prix avoisinant les 8 000 dollars hors subventions. Un modèle qui pourrait reprendre la plateforme de la Kwid lancée pour le marché indien.

En Chine, la production de voitures électriques a atteint 223 000 unités au cours des sept premiers mois de l'année, soit une progression de près de 40 % par rapport à l'année précédente. Un juteux marché dont l'Alliance ne souhaite surtout pas se priver.

Permalien :