Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

La France passe le cap des 20 000 points de charge pour véhicule électrique accessibles au public !

A l’occasion de l’ouverture des Assises de la Mobilité, le GIREVE (Groupement pour l’itinérance de la recharge des véhicules électriques référençant les bornes publiques en Europe) et l’Avere-France s’associent pour faire le point quant au développement des réseaux de recharge pour véhicule électrique. Le nombre de points de charge publics a augmenté de +35,5% en 1 an sur le territoire national. L’Ile-de-France, l’Auvergne-Rhône-Alpes et la Nouvelle-Aquitaine sont les régions les plus équipées.
La France passe le cap des 20 000 points de charge pour véhicule électrique accessibles au public !

20 048 emplacements de stationnement, répartis en 7 242 stations ouvertes au public, permettent aujourd'hui de brancher un véhicule électrique. Le maillage des points de charge fait un bond de 35,5% par rapport à l'an passé (14 799 bornes sur 4 507 stations fin septembre 2016), pour un parc roulant estimé à 115 000 véhicules électriques. Un réseau auquel viennent s'ajouter les points de charge à domicile et sur le lieu de travail des usagers (dont le parc a été estimé à 106 000 au 31 décembre 2016).

Cette accélération s'est faite grâce au déploiement des réseaux des collectivités territoriales, financés en partie par l'Etat, et à la multiplication des initiatives privées. Le rythme d'installation a été très soutenu tout au long de l'année. On le voit sur les cartes, c'est une vague venue de l'océan Atlantique qui a ainsi déferlé sur la France en 2017 !

Répartition
L'Ile-de-France (7 511 points de charge - PDC), l'Auvergne-Rhône-Alpes (1961) et la Nouvelle-Aquitaine (1888) restent les régions les plus équipées, et représentent plus de la moitié des stations de recharge nationales (56,7%). Le réseau s'étoffe progressivement partout en France. A noter, l'Occitanie (1474), la Bretagne (1252) et la Normandie (1178) rejoignent le club des six régions dépassant les 1 000 points de charge installés.

Ces chiffres démontrent également que le véhicule électrique n'est pas réservé à la ville et aux grandes agglomérations. En rapportant le nombre de points de charge à la densité de population, on voit en effet que certains départements ruraux n'ont pas grand-chose à envier aux départements franciliens !

La Lozère se démarque tout particulièrement et prend la 3ème marche du podium avec 82 PDC pour 100 000 hab, derrière Paris (156) et les Hauts-de-Seine (102). L'Indre, L'Indre-et-Loire, l'Orne, le Tarn-et-Garonne, le Morbihan, l'Allier et la Vienne offrent un maillage de bornes publiques de plus en plus resserré par rapport à 2016, et dépassent les 50 PDC pour 100 000 habitants.

Pour Marie Castelli, Secrétaire générale de l'Avere-France, « le développement des réseaux de recharge ouverts à tous connait un décollage déterminant. Grâce à lui, le véhicule électrique devient accessible à un nombre de plus en plus important de Français ! Cependant, l'effort de doit pas s'arrêter là si on veut atteindre les objectifs fixés par Nicolas Hulot avec la fin des véhicules émettant des gaz à effet de serre en 2040. Des enjeux forts persistent pour massifier le marché de l'électrique, comme l'accès de tous à une prise de recharge du quotidien, dans son parking personnel ou sur son lieu de travail.
Et le développement du marché de l'occasion, pour lequel des aides opportunes ont été annoncées ce matin par le ministre, va accroître ce besoin en points de charge publics comme privés. La reconduction de la prime Advenir en 2018 est notamment déterminante. Et il ne faut pas oublier les 11 millions de foyers français sans parking à domicile, pour lesquels il faudra encore étoffer les réseaux publics. Nous espérons ainsi que les Assises de la Mobilité seront l'occasion de travailler sur ces enjeux de long terme qui sont décisifs
pour l'avenir de l'électromobilité ».

Le site de GIREVE

Permalien :