Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Le nouveau Velib' électrique sur les routes du Grand Paris

Le nouveau Velib' Métropole développé par Smovengo a été présenté ce mercredi 25 octobre à la presse. Sa version électrique en libre-service est dotée d'une autonomie de 50 km et peut atteindre une vitesse de 25 km/heure.
Le nouveau Velib' électrique sur les routes du Grand Paris

C'est Quai de Seine que la maire de Paris Anne Hidalgo et Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris ont enfourché les premiers les nouveaux Velib' Métropole : de couleur bleu et électrique pour l'édile de la capitale, vert et mécanique pour le maire de Rueil-Malmaison.

Le nouveau service Vélib' sera disponible à partir du 1er janvier 2018. Entre octobre 2017 et mars 2018, les 1 200 stations existantes seront démontées et remplacées par 1 400 nouvelles sur le territoire francilien, dont 200 supplémentaires en dehors de Paris.


velib



Elles seront réparties sur le territoire de la plupart des 68 communes de la Métropole du Grand Paris - dont 38 pour la première fois. Les dernières à s'être engagées sont Saint-Ouen, Champigny-sur-Marne et Bois-Colombes.

Le Grand Paris va engager 4 millions d'euros par an pour développer le réseau, à un rythme de 400 stations supplémentaires à 10 000 euros l'unité en moyenne.

velib


En plus de ce budget récurrent, la Métropole a déjà investi une somme de 4,7 millions d'euros pour financer une vingtaine de projets de connexions intercommunales entre réseaux de pistes cyclables. Ce fonds d'investissement métropolitain est géré par le Syndicat Autolib' Vélib' Métropole, présidée par Catherine Baratti-Elbaz, maire du 12ème arrondissement.

Il sera alimenté régulièrement pour soutenir de nouveaux chantiers de circulations douces entre les communes.



30% des nouveaux Velib' seront électriques dès le départ

Pour la première fois, 30% des Velib' seront électriques (soit environ 6 000 sur les 20 000 disponibles fin mars). Ils se distinguent de leur frère mécanique vert par leur couleur bleue, une batterie et une roue moteur. Leur autonomie atteint 50 km pour une vitesse de pointe de 25 km/h. Leur poids est de 25 kg soit 5 kilos de plus que la version classique, mais le coup de pédale sera plus facile. Ils proposent trois niveaux d'aide (du peu d'assistance au vélo qui avance presque tout seul).

La recharge se déclenche automatiquement une fois le vélo accroché à sa « bornette ». L'utilisateur peut vérifier l'indice de charge directement sur la V-Box, le boîtier électronique encastré dans le guidon. Le temps de recharge est de 4 heures pour 80% et de 6 heures pour atteindre 100%.


velib

Pour les élus et Smovengo - le consortium qui a remporté le nouvel appel d'offre -, le succès pressenti des vélos à assistance électrique (VAE) passera par une augmentation progressive du parc de bicyclettes bleues.

C'est un des atouts majeurs des nouveaux Vélib'. Un vélo mécanique peut en effet être transformé en moins de 30 minutes en atelier. Une roue à changer, une batterie à insérer sur le cadre, la coque couleur à intervertir et le tour est joué.



Le nouveau Velib' en 3 innovations

Une V-Box embarquée pour mieux se guider

La V-Box est un boîtier électronique, encastré dans le guidon. Autonome en énergie car rechargé par la dynamo, il communique avec la station via un émetteur/récepteur radio et peut ainsi remonter des données vers les systèmes d'information. Equipée d'un lecteur de carte sans contact (RFID/NFC) et d'un clavier piézo-électrique, la V-Box permet d'activer l'ouverture et la fermeture du cadenas et de garantir le bon verrouillage du vélo en station. Elle peut se connecter au smartphone de l'utilisateur pour afficher sur son écran le temps de location, la distance parcourue et à terme des indications de navigation.

velib



Une sécurisation renforcée avec la fourche cadenas

La fourche cadenas, commandée via la V-Box, permet de sécuriser le vélo de 2 manières :

- en station, l'utilisateur enclenche son vélo dans la « bornette ». La V-Box enregistre la fin de la location et active par commande électronique la fourche cadenas qui se déploie et verrouille ainsi le deux-roues.

- hors station, pour un arrêt de quelques minutes, le cycliste passe sa carte d'abonné sur la V-Box (ou tape son code secret sur le clavier). Cela active le blocage du guidon (avec un dispositif de type « neiman »). Il peut également utiliser le câble antivol inséré dans le guidon, pour l'attacher à un point fixe.

velib



L'Overflow, une technologie de surcapacité inédite

Le système de gestion de la surcapacité (« Overflow ») est unique. Il a été testé à Helsinki dans des conditions réelles. Grâce au câble du guidon, deux vélos peuvent s'accrocher « tête-bêche ». L'occupation de la voirie reste ainsi limitée.

L'Overflow permet :

  • de limiter les cas où un usager se trouve dans l'impossibilité de rendre son vélo car sa station d'arrivée est pleine ;
  • de doubler l'offre de deux-roues disponibles dans les zones les plus utilisées, avant l'heure de pointe du matin.


    velib
    Crédits : Avere-France / Vélib' Métropole/ Alain Longeaud - Mieux
  • Permalien :