Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Moteur électrique : PSA accélère avec Nidec

Associé à Nidec Leroy Somer, PSA lancera une nouvelle coentreprise au premier trimestre 2018 pour concevoir et produire des moteurs électriques en France. Une étape essentielle pour son plan d'électrification.
Moteur électrique : PSA accélère avec Nidec

« Il est important pour un groupe automobile de maîtriser les technologies de l'électrification et c'est le sens de cette joint-venture avec Nidec » résume Carlos Tavares, Président du directoire du groupe PSA. Une façon de répondre aux ambitions du nouveau plan stratégique « Push to Pass ». Annoncé en avril 2016, celui-ci comportait un large volet dédié aux technologies électriques avec un objectif de 80 % de véhicules « électrifiés » au sein du groupe à l'horizon 2023.

De l'hybride au tout électrique, les moteurs électriques que proposera la nouvelle société, détenue à parts égales par les deux entités, seront aussi bien destinés aux propres modèles du groupe qu'à ceux de constructeurs partenaires. Une stratégie proche de Renault qui fournit aujourd'hui une partie des moteurs fabriqués à Cléon à Smart.



A partir de 2022

Etablie à Carrières-sous-Poissy, la coentreprise sera officiellement lancée dans le courant du premier trimestre 2018 et nécessitera 200 millions d'investissements. Après une phase de R&D, les deux partenaires entendent débuter la production en 2022. Celle-ci sera localisée sur le site de Trémery (Moselle), principale usine de fabrication de moteurs diesel du groupe, avec une capacité initiale de 900 000 moteurs.

La production des moteurs électriques PSA arrivera donc bien après le lancement de la nouvelle génération de voitures électriques du constructeur. Attendues en 2019, celles-ci seront équipées de moteurs Continental et Valeo-Siemens. « Il n'est pas exclu que nous fassions évoluer les moteurs électriques de seconde génération sortis entre 2019 et 2022 avec la technologie développée avec Nidec Leroy Somer » note Carlos Tavares.

En termes d'emploi, la nouvelle activité de PSA devrait permettre la création de 500 nouveaux emplois dont 400 pour le site de production et une centaine pour le centre R&D, à Carrières-sous-Poissy.

45 milliards d'euros d'ici à 2030

Alors que les futures réglementations européennes imposent l'électrique comme une évidence, PSA entend profiter de la montée du marché pour se positionner en spécialiste. Selon Nidec, le marché du moteur électrique devrait doubler d'ici à 2030 pour représenter 45 milliards d'euros.

Permalien :