Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Daimler débute les tests de son camion électrique eArctos

Annonçant un plan d'investissement de 2,6 milliards d'euros dans le domaine du camion électrique, Mercedes s'apprête à entamer les premiers tests clients du nouvel eActros.
Daimler débute les tests de son camion électrique eArctos

"En 2018 et 2019, Daimler Trucks investira approximativement 1,3 milliard d'euros chaque année en recherche et développement" a précisé le constructeur dont l'objectif est de parvenir à produire en série ses premiers camions électriques à partir de 2021.


Premiers tests pour l'eActros


Afin de préparer la production et récolter l'avis de ses clients dans des conditions réelles d'exploitation, le groupe Daimler s'apprête à livrer les premiers prototypes de l'eActros à différents transporteurs en Allemagne et en Suisse.

Au total, une dizaine de véhicules, 18 et 25 tonnes, seront mis entre les mains des professionnels pour leurs activités quotidiennes. Ces premiers tests devraient durer 12 mois, période au terme de laquelle les véhicules seront remis à d'autres clients pour un nouvel essai d'un an.

Pour Daimler, ces tests doivent permettre d'avoir une meilleure vision sur les attentes des professionnels. « Notre objectif est d'atteindre la production en série d'une gamme de poids-lourds économiquement compétitive à compter de 2021 » a précisé Stefan Buchner, responsable de la division poids-lourds du groupe allemand.


240 kWh de batteries


Version électrique de l'Arctros, un modèle principalement destiné aux activités de distribution, l'eActros est animé par deux moteurs électriques. Développant chacun 170 chevaux de puissance et 485 Nm de couple, ces deniers s'alimentent à partir d'un pack batteries de 240 kWh annonçant 200 kilomètres d'autonomie. Développé avec EvoBus, une filiale de Daimler, le pack batteries se compose de onze modules protégés par des boîtiers en acier pour prévenir tout risque de déformation en cas de collision.

Côté recharge, c'est le standard Combo CCS qui est utilisé. Via une borne installée au dépôt, l'eActros se recharge ainsi entre trois et onze heures selon la puissance utilisée (20 à 80 kW).


Vers une gamme complète pour les professionnels


Pour Daimler, le lancement annoncé de ce poids-lourd électrique s'inscrit dans une vaste campagne d'électrification de sa gamme d'utilitaires. Il s'ajoute aux ambitions déjà formulées dans le domaine de la voiture individuelle, tant chez Smart que chez Mercedes.

Dès cette année, le constructeur lancera la nouvelle version électrique du eVito, un modèle doté d'une batterie de 41,4 kWh et dont les tests viennent de se terminer dans le cercle polaire.

L'année suivante, en 2019, ce sera au tour du Sprinter d'avoir droit à sa déclinaison électrique.


Crédits : Daimler
Permalien :