Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Au Portugal, Renault lance un test grandeur nature de la technologie vehicle-to-grid

A Madère, Renault et plusieurs partenaires s'essaient à la technologie vehicle-to-grid. Au sein du projet "Sustainable Porto Santo - Smart fossil free island", une vingtaine de véhicules électriques au losange et des batteries en seconde vie vont permettre d'accroitre la production d'énergies d'origine renouvelable.
Au Portugal, Renault lance un test grandeur nature de la technologie vehicle-to-grid

Dans les iles et les zones non-interconnectées, la production d'électricité s'avère plus carbonée et plus coûteuse que sur les continents, à cause de l'utilisation de pétrole ou de charbon importés. Pour y remédier, le gouvernement régional de Madère a confié à Renault et à Empresa de Electricidade da Madeira la mission de tester un écosystème électrique intelligent.


Des véhicules électriques naturellement intégrés au réseau


Le projet innovant « Sustainable Porto Santo – Smart fossil free island » a été lancé dans le cadre de l'initiative européenne « Clean Energy for EU Islands», et réuni le fournisseur d'énergie portugais Empresa de Electricidade da Madeira, Renault, ABB, The Mobility House et Bouygues Energies et Services.

Ce projet novateur s'appuie sur quatre piliers : des véhicules électriques, du stockage stationnaire, de la recharge intelligente et de la recharge bidirectionnelle. Cette première expérience à l'échelle d'une ile va permettre à celle-ci de renforcer son indépendance énergétique tout en favorisant la production d'énergie plus propre produite sur place.

Avec cette expérimentation, les habitants participent activement au développement des énergies renouvelables dans leur territoire. Dans un premier temps, vingt habitants volontaires vont ainsi pouvoir conduire des véhicules électriques fournis par Renault, quatorze Zoé et six Kangoo ZE, pour leurs usages quotidiens. Pour les recharger, une quarantaine de bornes intelligentes a été installée sur les routes de l'ile.


Lisser la demande et limiter la consommation d'énergie carbonée


Afin d'éviter la production d'énergie par des centrales thermiques, plusieurs solutions intelligentes vont être testées sur les iles de Madère et de Porto Santo.

Les batteries stationnaires en seconde vie permettent de stocker l'énergie intermittente produite par les centrales solaires et les éoliennes de l'ile de Porto Santo. Issues d'anciens véhicules électriques Renault en circulation sur l'ile de Madère, ces batteries réutilisées localement répondent à la problématique du stockage des énergies renouvelables et aux enjeux liés à leur recyclage.

D'ici à la fin de l'année, le système V2G entièrement opérationnel sur l'ile de Madère avec deux Renault Zoé. L'intérêt d'un tel système réside dans ses capacités à s'adapter à la demande en électricité. Les véhicules branchés seront ainsi capables de communiquer avec les bornes de recharge et pourront réinjecter l'électricité stockée sur le réseau, en cas de pic de consommation. Leurs batteries se rechargeront à nouveau durant les heures creuses, lorsque la demande est moins forte.

En fonction des résultats observés à la fin de l'expérimentation, celle-ci pourra être déployée sur d'autres territoires insulaires. Dans tous les cas, ce projet rappelle l'importance du véhicule électrique dans la transition énergétique.


Crédits : Renault
Permalien :