Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

La Chine impose le recyclage des batteries aux constructeurs

Déjà devenue le premier marché mondial du véhicule électrique, la Chine vient d'annoncer de nouvelles règles provisoires liées au recyclage des batteries. Dans le domaine automobile, celles-ci imposent aux constructeurs d'assurer la collecte et le traitement.
La Chine impose le recyclage des batteries aux constructeurs

Alors que la mise en place des premiers quotas, attendue en 2019, devrait donner un sérieux coup d'accélérateur aux ventes de voitures électriques en Chine, les autorités s'organisent pour mettre en place l'indispensable filière liée au recyclage des batteries arrivées en fin de vie.

Selon de nouvelles règles annoncées par Pékin, ce sera aux constructeurs de prendre en charge cet aspect via la mise en place de centres dédiés à la collecte et au recyclage des batteries. D'ici à ce que ces centres soient construits, des mesures temporaires imposent aux constructeurs d'assurer leur collecte et leur acheminent jusqu'à des centres spécialisés.

Si le gouvernement ne fixe pas encore d'échéance, plusieurs programmes pilotes devraient être mis en place dans des zones géographiques « clés » pour le développement des véhicules électriques.


Des batteries tracées et standardisées


Hors de question de retrouver des batteries dans la nature ! Pour s'assurer que chacun joue son rôle, la Chine compte imposer aux fabricants une traçabilité des batteries arrivées en fin de vie. Une façon de suivre leur bon acheminement tout au long du processus du recyclage et d'identifier plus facilement le propriétaire en cas de problème.

Les autorités chinoises souhaitent également simplifier le processus de recyclage en encourageant les fabricants à adopter des batteries au design standardisé. Un objectif qui risque d'être difficile à mettre en œuvre dans le secteur automobile tant la technologie et la configuration des packs peut varier d'un fabricant à un autre. En outre, les fabricants devront dispenser aux constructeurs des formations techniques sur la façon de stocker et de démanteler les vieilles batteries.


Une nouvelle activité économique


Pour les autorités chinoises, la mise en place de ce cadre réglementaire permet de clarifier la responsabilité de chacun et d'assurer que le processus de démantèlement soit bien respecté par tous. Il s'agit également d'être moins dépendant des ressources minières, le lithium recyclé pouvant être facilement réintégré sur des batteries neuves.

Selon les chiffres du centre chinois sur la recherche automobile, les batteries hors d'usage pourraient représenter 120 000 à 200 000 tonnes d'ici à 2020 et 350 000 tonnes d'ici à 2025. De quoi créer une nouvelle activité économique qui pourrait être valorisée à quelque 642 millions d'euros dès 2018.


Crédits : droits réservés

Permalien :