Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Un guide de préconisations accompagne le déploiement de points de recharge sur l’éclairage public

S’appuyant sur les résultats d’une première expérimentation réalisée en 2016 dans le département de la Vendée, un guide de préconisations a été rédigé par les pouvoirs publics. Il regroupe un ensemble de recommandations pour l’intégration de points de charge à un réseau d’éclairage public.
Un guide de préconisations accompagne le déploiement de points de recharge sur l’éclairage public

Publié par les ministères de la Transition Ecologique et Solidaire et de l'Economie et des Finances, le « Guide de préconisations pour l'installation de points de recharge pour véhicules électriques sur un dispositif d'éclairage public » vise à mieux accompagner les différents porteurs de projets.

Un document dont les recommandations sont issues des résultats d'une expérimentation vendéenne lancée en 2016. Regroupant ENEDIS, Bouygues Energies & Services et le SyDEV, le projet CityCharge visait à tester trois places de recharge sur candélabres implantées en plein cœur de La Roche-sur-Yon.


Des normes à respecter


Au même titre que les bornes implantées en voirie, les dispositifs de recharge intégrés aux candélabres doivent impérativement respecter les dispositions du décret n°2017-26 du 12 janvier 2017 relatif aux infrastructures de recharge accessibles au public.

Celui-ci impose notamment la présence « à minima » d'une prise T2 et d'une prise de courant domestique pour la charge des plus petits véhicules. La présence d'un système de supervision, d'un dispositif de pilotage de la recharge et de solutions autorisant le paiement à l'acte font également partie des obligations.


Des études indispensables


« Le choix de l'implantation d'une borne de recharge sur un dispositif d'éclairage public existant nécessite une étude préalable » insiste le document. Cette étude vise à vérifier la « disponibilité de puissance »au niveau de l'armoire de raccordement au réseau qui alimente le réseau d'éclairage concerné et aussi à contrôler la qualité du réseau qui servira à alimenter les bornes.

Les conclusions serviront à valider la compatibilité du réseau, de déterminer la possibilité d'y intégrer les bornes et de chiffrer le dimensionnement possible.

A cela s'ajoute la compatibilité « physique » du candélabre. Selon leur configuration, certains pourraient ne pas être éligibles à l'ajout d'une borne. De même, le réverbère devra se trouver à proximité immédiate d'une place de stationnement afin d'éviter une section de câble trop longue, ce qui risquerait d'entraver la circulation sur le trottoir.


Des usages bien précis


De 3,7 à 7,4 kVA, ces bornes de recharge intégrées aux candélabres sont « particulièrement adaptées pour la recharge associée à du stationnement de moyenne durée dans les zones résidentielles ou dans les zones d'activité lorsque les conditions techniques le permettent » estiment les auteurs du guide.

Une solution qui doit permettre aux collectivités intéressées de compléter leur réseau de bornes rapides et accélérées à moindres coûts. En effet, contrairement aux bornes dédiées de recharge « classiques », celles implantées sur les candélabres ne nécessitent pas de travaux de génie civil et de raccordement aux coûts parfois conséquents.


Illustration : Bouygues Energies & Services

Permalien :