Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Scooter électrique : Pink Mobility poursuit son développement en France

Spécialiste du scooter électrique, Pink Mobility dresse un bilan positif de l’année 2018 et présente les prochaines étapes de son développement en France et à l’international.
Scooter électrique : Pink Mobility poursuit son développement en France

Depuis le lancement de son offre en France, Pink Mobility compte déjà quelque 500 scooters électriques en circulation. Une flotte répartie entre 400 PinkUp et plus d'une centaine de PinkStyle, équivalent 50 cc au look de Vespa italienne.

Produit phare de la gamme Pink, le PinkUp a déjà séduit de nombreux professionnels pour leurs trajets du dernier kilomètre. « On a des livreurs, des électriciens, des dépanneurs et même des professions médicales » liste Aurianne Lestienne, en charge de la communication de la start-up. Un scooter électrique qui a évolué au cours des derniers mois, tenant compte des nombreux retours apportés par les premiers clients. Au programme ; un nouvel écran digital qui offre un meilleur suivi du niveau de charge ainsi qu'un renforcement de certaines parties tels que les rétroviseurs ou la béquille.

La gamme de caissons a également été élargie pour être portée jusqu'à 280 litres en volume utile. « On a notamment un livreur bio qui peut désormais emporter jusqu'à 8 paniers en osier » cite notre interlocutrice. A cela s'ajoute une nouvelle offre de sacoches latérales qui, en plus d'augmenter la capacité d'emport, assure une meilleure répartition du poids sur l'engin. Côté connectivité, Pink Mobility travaille sur un nouveau dispositif de géolocalisation à destination des gestionnaires de flottes. En cours de test, celui-ci sera généralisé au cours des prochains mois.

Alors que l'autonomie réelle reste l'une des principales préoccupations des usagers, Pink Mobility a voulu mettre son scooter électrique à l'épreuve. A l'occasion de la dernière du salon de Val d'Isère, la startup a testé l'ascension du col de l'Iséran. Au programme : 17 kilomètres d'ascension et 900 mètres de dénivelé. « On a pu grimper sans problème. Cela prouve que nous avons à la fois la puissance et une autonomie suffisante pour engranger la pente ».


Première expérience libre-service à Bordeaux


Ouvert sur l'ultra centre de Bordeaux depuis février 2018, le dispositif Yego est la première expérience libre-service de l'entreprise.

Constituée au départ de 50 scooters électriques – des PinkStyle en équivalent 50 cc – la flotte a atteint les 100 unités à la fin de l'année 2018. Une façon de suivre l'évolution de la demande et d'étendre la zone de chalandise du service.


Un réseau de revendeurs qui s'étoffe


Jadis centré sur la région parisienne, Pink Mobility a fait grandir son réseau en 2018. Celui-ci compte désormais une vingtaine de revendeurs. Un réseau complété par un partenariat conclu avec Cyclofix sur la partie réparation. Itinérante, cette startup spécialisée se déplace sur le lieu de travail ou au domicile du client. Des opérations en partie assurées avec des scooters électriques fournis par Pink Mobility.

En dehors de la France, l'entreprise accélère également son développement à l'étranger. « Nous avons un début de partenariat aux Pays-Bas et nommé notre premier revendeur en Guadeloupe » commente Aurianne Lestienne. Un déploiement rendu possible grâce à la région Ile-de-France qui a apporté une subvention à l'entreprise pour accélérer son développement à l'international.


De nouveaux modèles à venir


Enfin, Pink Mobility prévoit d'élargir sa gamme en 2019 avec la sortie d'un nouveau modèle d'entrée de gamme. Attendu au printemps, celui-ci sera commercialisé aux alentours de 2000 euros.

En parallèle, la société teste également un équivalent 125 cc et étudie de nouveaux projets autour de l'autopartage.


Illustrations : Pink Mobility

Permalien :