Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent

Londres va déployer 50 000 nouveaux points de recharge d’ici 2025

Avec 330 000 véhicules électriques attendus en 2025, la ville de Londres veut anticiper l’évolution de la demande en solutions de recharge. En à peine 6 ans, la capitale britannique souhaite déployer 50 000 points de recharge. Une croissance portée par l’introduction de nouvelles réglementations en matière de réduction des émissions.
Londres va déployer 50 000 nouveaux points de recharge d’ici 2025

Révélé par le maire de Londres Sadiq Khan, le nouveau plan londonien en faveur du véhicule électrique vise le déploiement de 50 000 nouveaux points de recharge d'ici 2025. Un programme qui viendra compléter le projet actuel qui prévoit déjà l'extension du réseau à plus de 300 points de recharge rapide et à plus de 3 500 points de recharge normale d'ici 2020.

Selon les estimations des autorités londoniennes, 2 300 à 4 100 points de recharge rapide et entre 33 700 et 47 500 points de recharge normale seront nécessaires d'ici à 2025 pour répondre à la demande des 330 000 véhicules électriques attendus dans les rues de la capitale.


Un déploiement nécessaire


« Pour véritablement transformer la qualité de notre air et lutter contre la crise climatique, Londres doit s'éloigner des voitures à essence et diesel et se tourner vers les véhicules à zéro émission » a indiqué Sadiq Khan. « Pour que cette vision devienne réalité, nous devons nous assurer que tous les Londoniens puissent avoir accès aux infrastructures essentielles requises» a-t-il poursuivi.

Ce chantier s'annonce gigantesque et associe de nombreux spécialistes tels que BP et ChargeMaster. Parmi les actions concrètes prévues par les autorités londoniennes figure la mise en place de cinq hubs de recharge, sorte de vastes parkings dédiés à la recharge rapide. Le premier sera lancé d'ici la fin de l'année au cœur du Square Mile, le quartier financier.

Pour la recharge normale, un service de bornes à la demande a également été mis en place, invitant les citoyens à faire remonter leur besoin par l'intermédiaire d'un formulaire en ligne. Cette solution permet d'optimiser l'utilisation des points de recharge puisque ces derniers sont installés au plus prêt des utilisateurs.


Des acteurs privés très impliqués


Si la municipalité joue un rôle moteur dans cette transition vers l'électrique, la mobilisation est également notable dans le secteur privé. Alors que DPD a annoncé l'ouverture de huit micro-dépôts entièrement dédiés aux véhicules électriques dans la capitale, tandis qu'Uber se fixe pour objectif de convertir l'ensemble de ses chauffeurs à l'électrique d'ici 2025.

Les acteurs de l'autopartage ont également précisé leurs ambitions. DriveNow annonce un objectif de 50 % de son parc électrique d'ici 2025 tandis que ZipCar souhaite le convertir à 100 % au même horizon.

Permalien :