Association nationale pour le développement de la mobilité électrique
Espace Adhérent
Mon compte
Mot de passe oublié
Nouvel adhérent
Devenir adhérent
Bannière

Bornes de recharge : l’EAFO analyse le réseau européen

Publiée début mars, une nouvelle étude de l'Observatoire européen des carburants alternatifs (EAFO) dresse un état des lieux du développement des infrastructures de recharge en Europe. S’il souligne la forte croissance des dernières années, le rapport estime que des efforts restent à entreprendre pour parvenir au cap du million de bornes de recharge publiques fixé par le Green Deal.
Bornes de recharge : l’EAFO analyse le réseau européen

Remontant à fin 2020, les données publiées par l'EAFO chiffrent à un peu moins de 287 000 le nombre de points de recharge publics actuellement déployées en Europe. C'est quatre fois plus que les 67 000 comptabilisés en 2015.


Une répartition hétérogène des bornes de recharge en Europe



A l'image d'autres études, le rapport publié par EAFO pointe du doigt le manque d'uniformité du réseau de charge européen. Pays-Bas, France, Allemagne, Italie et Suède… 5 des 32 pays étudiés concentrent aujourd'hui 73 % des points de recharge publics du continent européen. Comme le révélait la récente étude de LeasePlan, les Pays-Bas sont en tête avec 66 400 points de recharge publics.

Dans son analyse, l'EAFO distingue également les différentes puissances de recharge. Dans la plupart des pays, les bornes à courant alternatif (AC) à la puissance inférieure ou égale à 22 kW dominent les déploiements. Elles représentent 96 % des installations aux Pays-Bas, 91 % en France, 83 % en Allemagne, 81 % au Royaume-Uni ou encore 72 % en Norvège. A l'inverse, la charge rapide (> 22kW) est majoritaire dans d'autres pays. C'est le cas en Lettonie (75 %) mais aussi en Lituanie (56 %) et en République Tchèque (51 %).

La densité d'installation est également très variable d'un pays à l'autre. Alors que la moyenne européenne s'élève à 13 points de recharge aux 100 km², les Pays-Bas font une nouvelle fois office de leader avec 160 pour 100 km². Arrivent ensuite le Liechtenstein et le Luxembourg (44 et 41 pour 100 km²). Dans la moyenne, l'Allemagne compte 13 points de charge aux 100 km² tandis que la France est en dessous avec moins de 10. En queue de peloton, certains pays comptent moins de deux points de charge par 100 km². C'est le cas de la Bulgarie, de la Croatie, de la Chypre, de l'Estonie, de la Grèce, de la Lettonie, de la Lituanie et de la Slovaquie.


L'étude chiffre également le nombre de véhicules par point de charge. Avec 39 véhicules par point de charge, l'Islande affiche le ratio le plus bas. Elle est suivie par le Portugal (26), Malte (25) et la Norvège (24). Dans la moyenne, la France, l'Espagne et la Suisse vont de neuf à onze voitures électriques par point de charge.


Des efforts à entreprendre pour tenir les objectifs du Green Deal



Dans le cadre du Green Deal, la Commission européenne prévoit le déploiement d'un million de points de charge publics et la mise en circulation de 13 millions de véhicules électriques au sein des 27 Etats Membres à horizon 2025. Un objectif ambitieux qui reste pour l'heure compliqué à atteindre. « Des incitations, des investissements et la coopération de divers les parties prenantes sont cruciales pour élargir le réseau public d'infrastructures de recharge » estime l'EAFO.

Une nouvelle fois, la révision de la Directive AFI pourrait servir de levier. En imposant à chaque Etat membre un quota minimum de points de charge, la capillarité du réseau serait harmonisée à l'ensemble du continent européen. Une solution unique qui pourrait toutefois ne pas correspondre à tous. En fonction des possibilités de charge à domicile ou sur le lieu de travail, les besoins en bornes publiques diffèrent d'un pays à l'autre. Il y a toutefois consensus sur la nécessité de faciliter les longs trajets via le déploiement de stations de charge à haute puissance le long des principaux axes routiers.

Télécharger l'étude :

https://www.eafo.eu/sites/default/files/2021-03/EAFO%20Europe%20on%20the%20electrification%20path%20March%202021.pdf

Permalien :