90 % des Français prêts à rouler plus propre

Réalisée par Ipsos pour le compte de VINCI Autoroutes, une nouvelle étude confirme le souhait d’une grande majorité de Français de réduire l’impact environnemental de leurs déplacements.

90 % des Français prêts à rouler plus propre

9 français sur 10 sont prêts à verdir leurs déplacements ! C’est ce que révèle une nouvelle étude Ipsos réalisée pour VINCI Autoroutes auprès d’un échantillon de 4 000 personnes représentatif de la population active.

1 actif sur 2 est prêt à passer à la voiture électrique

Alors que près de 9 Français sur 10 avouent avoir conservé le même moyen de transport qu’avant la crise sanitaire, la voiture individuelle restant prédominante (65 %), 54% se disent conscients de l’impact négatif de leur mode de déplacement sur le climat. Dans le détail, plus d’1 actif sur 2 se donne moins de 5 ans pour adopter des moyens de transport moins polluants (55 %). Plus d’un quart (28 %) souhaite même y arriver en moins de 2 ans.

En matière d’alternative, la voiture électrique est le choix plébiscité par une majeure partie des sondés. Si seulement 4 % des actifs disposent d’un véhicule électrique au sein de leur foyer, 1 sondé sur 5 prévoit d’en acheter un d’ici 5 ans. Plus globalement, près de la moitié d’entre eux (48 %) déclarent vouloir en acheter un ou y réfléchir. Egalement identifiée comme une solution d’avenir, la voiture à hydrogène intéresse 30 % des actifs interrogés.

De grosses attentes sur l’infrastructure de recharge

Si l’électrique semble être la solution privilégiée, un certain nombre de leviers pourraient permettre de faciliter son adoption. Alors que 73 % des sondés estiment qu’un bonus plus important accélérait leur décision d’achat, la multiplication des points de recharge est aussi considérée comme un enjeu majeur par plus de deux tiers d’entre eux.

Utilisées au moins une fois par semaine par plus de 25 % des sondés, les autoroutes revêtent également une importance particulière. Alors que 31 % des personnes interrogées souhaitent davantage de bornes sur les aires de services, 56 % appellent à des vitesses de charge plus rapides et 38 % à la mise en place de tarifs préférentiels.

Sur le volet services, 64% estiment qu’une assistance gratuite en cas de panne faciliterait leur passage à l’électrique tout comme l’accès à un véhicule thermique pour les longs trajets, considérée comme un levier par 54 % des sondés. La gratuité du stationnement dans les villes est également citée par 61 % d’entre eux.

Au cœur des dispositifs ZFE, l’interdiction des véhicules diesel et essence dans les grandes villes jouerait un rôle moins incitatif. 49 % des sondés seulement estiment que cela les encouragerait à acheter un véhicule électrique.

Aller plus loin :

Télécharger l’étude Ipsos – VINCI Autoroutes :

https://www.ipsos.com/sites/default/files/ct/news/documents/2021-07/Rapport%20d%27enquete%20Ipsos%20sur%20les%20mobilites%20decarbonnees.pdf

https://www.ipsos.com/fr-fr/9-francais-actifs-sur-10-souhaitent-pouvoir-reduire-limpact-environnemental-de-leurs-deplacements